© CRRC Corporation

Mardi 20 juillet dernier, la Chine a dévoilé son nouveau train à grande vitesse. Sur le papier, il peut atteindre les 600 kilomètres à l’heure, soit 25 kilomètres de plus que le record établi par le TGV français il y a quelques années. En revanche, il n’entrera pas en service avant plusieurs années.

Mille kilomètres en deux heures et demie

La Chine a dévoilé un nouveau train Maglev ultra-rapide atteignant 600 km/h. Le train a été développé par la société d’État China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC). Il s’agit d’un train Maglev, c’est-à-dire à sustentation magnétique. Contrairement aux trains classiques, ce type de train ne repose pas directement sur les rails avec les roues, mais flotte au-dessus grâce à une puissante force électromagnétique.

La Chine présente son nouveau train comme le plus rapide du monde, même si la Central Japan Railway Company a établi le record de 603 kilomètres à l’heure avec son propre Maglev. D’après la CRRC Corporation, il serait capable de parcourir 1 000 kilomètres, la distance séparant Pékin de Shanghai, en deux heures et demie. En comparaison, cette distance peut être parcourue en cinq heures et demie en train rapide classique, et en trois heures en avion.

Le Maglev présente plusieurs avantages

Le train pourrait comporter entre deux et dix voitures, avec une capacité de 100 passagers par voiture. En plus de sa grande vitesse, il présente d’autres avantages. Liang Jianying, directeur général adjoint et ingénieur en chef du CRRC Sifang, indique qu’il émet un faible niveau de pollution sonore, un avantage conséquent dans un pays abritant plus de 1,4 milliard d’habitants. En outre, il demanderait également peu d’entretien.

Pour l’instant, la Chine ne dispose pas encore d’une infrastructure dédiée à ce Maglev pouvant atteindre les 600 kilomètres à l’heure. Ainsi, sa mise en service n’est prévue que dans les années 2030.

Notons que les lignes Maglev sont très rares à travers le monde. À l’heure actuelle, la Chine ne dispose que d’une seule ligne Maglev en activité. Cette dernière permet au train qui y est en activité de parcourir 30 kilomètres, séparant l’aéroport de Pudong et la ville de Shanghai, en moins de 8 minutes, avec une vitesse maximale ne dépassant pas les 450 kilomètres à l’heure.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de