La Chine veut être le premier pays à installer une centrale solaire… dans l’espace. Un projet ambitieux, encore limité par de nombreux détails importants, mais qui pourrait être bien réel en 2050.

Quel est le projet chinois ?

Les centrales solaires photovoltaïques sont des dispositifs qui ont la cote dans le monde entier. De plus en plus puissantes, elles alimentent en électricité des bâtiments ou des quartiers entier. La Chine en possède déjà plusieurs sur son sol, mais, envisage d’aller plus loin, en l’occurrence plus haut.

Le gouvernement chinois a pour projet d’installer une centrale solaire dans l’espace, en orbite autour de la Terre. L’atout de cet emplacement plutôt original, c’est que les rayons du soleil sont actifs 24h/24h, et que donc les panneaux peuvent y engranger de l’énergie en continu. “Vous n’avez pas à gérer les cycles jour et nuit, ni les nuages ni les saisons, vous avez donc huit à neuf fois plus de puissance à votre disposition” a expliqué Ali Hajimiri, professeur de génie électrique au California Institute of Technology.

Nous pourrions donc voir des panneaux solaires dans l’espace, à l’horizon de 2050. En attendant, selon le quotidien China Daily, un site est en construction dans le sud-ouest de la Chine, à Chongqinq. Théories et essais y seront testés pour avancer dans le projet. 

Quels sont les principaux points à régler ?

Même si cette idée paraît inconcevable et futuriste, elle n’est pas nouvelle, et date même des années 1970. À l’époque, les technologies spatiales étaient bien moins développées qu’aujourd’hui, à l’instar des panneaux solaires. Mais désormais, ces domaines se sont bien améliorés et l’idée d’une centrale spatiale peut-être à nouveau envisager.

De nombreux détails sont toutefois à régler. Premièrement, il y a le poids de la centrale et des panneaux solaires qui devraient s’élever à 1 000 tonnes… très lourds pour être envoyé dans l’espace. Il sera nécessaire également de développer une technologie capable de capter l’énergie solaire dans l’espace, puis de la transférer sur Terre. Une tâche ardue qui prendra du temps à être mise au point. Mais, John Mankins, ancien physicien de la NASA et spécialiste sur le sujet pense que la manière la plus simple de capter les rayons du soleil consisterait à envoyer des milliers de « satellites solaires », liés pour former une superstructure conique, placée en orbite géostationnaire.

Le dernier détail à régler, et non des moindres, et le coût de production de la centrale. La Chine n’a pour le moment annoncé aucun chiffre, mais John Mankins a pu faire des estimations. Le spécialiste évoque 10 milliards de dollars par satellite, sachant qu’il en faut des milliers pour créer la centrale solaire.

© Wikimedia / NASA

Concrètement qu’est-ce que cela pourrait nous apporter ?

Les panneaux solaires installés dans l’espace pourraient nous renvoyer énormément d’énergie, environ 2 000 gigawatts. Aujourd’hui, les centrales solaires les plus puissantes ne parviennent à produire que 1,6 gigawatts, minuscule donc par rapport aux capacités d’une centrale en orbite.

Les estimations prévoient 9 milliards d’êtres humains en 2050, avec des besoins en énergie grandissant dans chaque pays. Alors ce type de technologie fonctionnant en continu sera forcément nécessaire. Pensez-vous que ce projet est réalisable ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de