mains-smartphone
L’addiction aux objets connectés est un phénomène de plus en plus important via Shutterstock

42 % des détenteurs de smartphone affirment être accros à leur objet connecté

D’après un sondage de l’Institut français d’opinion publique (Ifop), 42 % des propriétaires de smartphone y sont accros. Peut-on réellement parler d’addiction pour ce qui est des objets connectés ? Même si le débat fait rage, il est évident que la surconsommation de ces outils de communication peut s’apparenter à une “toxicomanie sans drogue”, un concept développé par le psychanalyste autrichien Otto Fenichel en 1949.  

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de