— Mary Swift / Shutterstock.com

Le chien est réputé pour être le meilleur ami de l’Homme. Dans l’ensemble, il est loyal, courageux, intelligent, dévoué et affectueux. Après, les caractéristiques divergent selon chaque race. Une étude a justement été menée par le Dr Federica Pirrone, de l’université de Milan, concernant les comportements que les chiens adoptent face à la mort d’un autre chien de leur entourage.

Les chiens peuvent aussi éprouver des émotions

Les chiens semblent vraiment porter le deuil de leurs compagnons canins disparus, selon une étude publiée dans la revue Scientific Reports.

Le Dr Pirrone, auteure principale de l’étude, a eu l’idée d’étudier les changements de comportement des chiens qui ont perdu un compagnon de la même espèce qu’eux. Avec son équipe, ils ont élaboré un questionnaire de sondage concernant les attitudes des chiens vis-à-vis de la disparition d’autres chiens dans un même foyer. Ce questionnaire a été rempli par 426 adultes italiens, ayant traversé la perte d’un chien mais propriétaires d’au moins deux chiens occupant le même foyer.

Selon l’étude, les propriétaires ont déclaré que les chiens survivants émettaient un signal de détresse. Ils dormaient plus, mangeaient de moins en moins, ne jouaient pas comme à leur habitude et, surtout, cherchaient constamment l’attention de leur maître. La mort d’un de leurs compagnons a perturbé leur équilibre psychique puisqu’ils avaient une routine préétablie avec eux. Ils vivaient ensemble, jouaient ensemble, partageaient leur quotidien ensemble. Pour résumer, leurs amis leur manquent.

— gostua / Shutterstock.com

Perte d’appétit, réaction craintive, besoin d’attention…

Les chercheurs ont affirmé que ces changements de comportement étaient plus ou moins les mêmes chez les chiens survivants. Ces attitudes ont été traduites comme un signe de souffrance voire un rituel de deuil de leur part : perte d’appétit, réaction craintive, besoin d’attention… L’étude a également révélé que ces changements n’avaient aucun rapport avec la durée de cohabitation des chiens entre eux, ett que la cohésion sociale des chiens n’était pas le seul facteur de ces changements. Les émotions des propriétaires des chiens y jouent un rôle majeur. En effet, les chiens ont une perception assez conséquente des émotions humaines, surtout celles de leur propriétaire.

Néanmoins, l’étude du Dr Pirrone a ses limites. Chaque propriétaire de chiens est différent, en tant qu’être humain, cela est tout à fait normal. Chaque maître peut interpréter différemment les nouvelles attitudes de leur chien vivant. Le professeur Samantha Hurn, anthropologue sociale à l’université d’Exeter, a commenté cette étude. Elle a affirmé qu’au cours de ses propres recherches, le fait que les chiens soient touchés émotionnellement par la mort d’un de leurs compagnons est flagrant. Mais elle a aussi déclaré que le sujet même de la recherche était subjectif. C’est pourquoi un simple questionnaire ne serait pas la bonne approche pour une étude de cette envergure.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rustinette
rustinette
8 mois

c’est sur les chiens ressentent la douleur affective, un exemple ; mon oncle avait deux chiens, un berger allemande femelle et un tout petit chien, un jour malheureux ce petit chien à été tué par un chauffard, le berger allemand c’est laissée mourir de chagrin, et on voyait bien la… Lire la suite »