— manushot / Shutterstock.com

Les chiens sont des animaux très propres et facilement dressables. Pourtant, les chiens peuvent faire leurs besoins partout et surtout lors des sorties et des promenades. Une étude a récemment révélé que les excréments des chiens ou d’autres animaux domestiques peuvent nuire à l’équilibre naturel de l’écosystème. Cette étude a été effectuée dans quatre réserves naturelles par an. Chaque année, les scientifiques responsables de cette mission déclarent que dans chaque réserve, il peut y avoir jusqu’à 15 kilogrammes de matières fécales et d’urine, et cela, par hectare.

Les excréments des chiens nuisent à la nature

Les excréments et l’urine des chiens contiennent des niveaux d’azote et de phosphore élevés qui nuisent à la nature, selon une nouvelle étude, publiée dans la revue Ecological Solutions and Evidence. L’azote se trouve à la fois dans leur urine et leurs excréments tandis que le phosphore provient de la fermentation des deux. Ces deux éléments chimiques contribuent fortement à la destruction de l’équilibre de la faune et de la flore. Les scientifiques ont centré leur étude sur les quatre réserves naturelles qui reçoivent le plus de visiteurs canins au monde.

Selon eux, ces réserves auraient déjà accueilli plus de 1 629 chiens. La plupart de ces chiens n’ont pas été tenus en laisse et cela est la principale raison de cette propagation rapide des déchets partout dans la réserve. Selon le règlement, les chiens doivent être tenus en laisse lors des promenades afin d’éviter qu’ils ne fassent leurs besoins partout dans la nature.

D’ailleurs, les éléments dégagés par la fermentation de leurs déchets nuisent au processus de régénération de l’écosystème. Par an, le taux de phosphore retrouvé dans la réserve peut atteindre jusqu’à 73 kg. Le taux d’azote aussi augmente chaque année et atteint même les 175 kg.

— Joop Snijder Photography / Shutterstock.com

Comment limiter les dégâts ?

Selon les scientifiques, si les chiens sont tenus en laisse, les sentiers et les zones alentour seraient les endroits avec le plus de déchets. Cela réduirait l’effet de l’azote et du phosphore sur l’environnement. D’ailleurs, l’azote et le phosphore sont des éléments chimiques qui ne fertilisent pas la terre. Mais si les chiens font leurs besoins dans un endroit défini, alors la zone d’impact ne s’étendra pas. En effet, cela réduirait la pollution et la concentration en azote et en phosphore de 90 %. Les scientifiques affirment aussi que chaque propriétaire doit nettoyer les déchets de son animal de compagnie pour préserver l’environnement.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rustinette
rustinette
3 mois

alors, les chats sont responsables de la perte des oiseaux, et pas la pollution qui tue les insectes, maintenant c’est au tour des chiens qui pollueraient la faune, l’homme dans tout ça ??? responsable de rien, mon dieu que de conneries peut on lire, les gros industriels, les usines, les… Lire la suite »