― Aleksandra Suzi / Shutterstock.com

À l’heure où les effets du changement climatique menacent fortement de nombreuses régions de notre planète, une part importante de la population mondiale n’est pas prête à changer son mode de vie pour inverser la tendance. Il s’agit d’une conclusion découlant d’une enquête réalisée dans une dizaine de pays, dont la France et les États-Unis.

Peu de citoyens prêts à changer leur mode de vie

Peu de citoyens sont prêts à changer leur mode de vie pour lutter contre le changement climatique. Cette étude de l’institut de sondage Kantar Public relayée par The Guardian a été publiée à l’occasion de la Conférence sur le climat. Elle a été menée dans dix pays du monde, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Espagne, la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suède, la Pologne, Singapour et la Nouvelle-Zélande.

Dans les pays concernés, 62 % des citoyens considèrent la crise climatique comme le principal défi environnemental auquel le monde est confronté, tandis que 76 % se sentent concernés par les impacts du changement climatique. En revanche, 46 % des citoyens indiquent qu’ils ne sont pas prêts à changer leur mode de vie.

― Valmedia / Shutterstock.com

Plusieurs explications à ce manque de volonté

Pour justifier leur manque de volonté, 74 % des personnes ayant indiqué qu’elles n’étaient pas prêtes à changer leur mode de vie ont expliqué qu’elles étaient fières de ce qu’elles faisaient actuellement. 72 % de ces personnes ont expliqué qu’il n’y avait aucun accord entre les experts sur les meilleures solutions.

En outre, 79 % des personnes ne voulant pas changer de mode de vie indiquent que le manque de moyens et d’équipements des autorités nous empêche d’accomplir des actions contre le changement climatique. Enfin, 60 % d’entre elles indiquent qu’elles n’ont pas les moyens de changer de mode de vie et 39 % pensent que cela ne servirait à rien.

« Les citoyens sont indéniablement préoccupés par l’état de la planète, mais ces résultats suscitent des doutes quant à leur niveau d’engagement pour la préserver. Plutôt que de se traduire par une plus grande volonté de changer leurs habitudes, les préoccupations des citoyens sont particulièrement axées sur leur évaluation négative des efforts des gouvernements », ont déclaré les auteurs de l’étude.

3
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MAJObdd13Auzarmes Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Auzarmes
Invité
Auzarmes

La difficulté pour les citoyens est que certains mouvements politiques, notamment à gauche, s’habillent de vert pour pousser leurs idées castratrices de libertés individuelles comme les communistes l’avaient fait en son temps…..

bdd13
Invité
bdd13

Qu’est-ce-que c’est que ce commentaire intello-péteux ? La planète est en train d’exploser, et l’autre est en train d’expliquer qu’il faut mettre un pantalon à rayures pour sortir dans la rue…. Non mais, il faut arrêter la connerie humaine. Tout ce qu’il y a à faire, c’est de réduire un train de vie insolent, qui méprise tout ce qu’il y a sur Terre. On demande juste de le faire en toute intelligence, chacun à sa façon, avant que Dame Nature s’énerve vraiment, et nous réduise au chaos. C’est ça un changement de comportement, pas les fers ou les chaînes aux… Lire la suite »

MAJO
Invité

Ce n’est pas avec nos médias que l’on pourra faire passer le message de la surconsommation. Comme le peuple ne veut pas se priver .la seule solution est l’augmentation des énergies comme cela va se produire