Vue d’une fourmi dite « charpentière » dont le genre est à l’origine de la trouvaille de Paul Stamets.

Ils pourraient repousser les insectes sans avoir recours aux insecticides

Paul Stamets s’est également intéressé aux propriétés anti-insectes de certains champignons, certains ayant même la capacité de tuer les insectes, selon lui. Il raconte ainsi que sa maison était infestée de fourmis noires gâte-bois, qui détruisaient peu à peu son habitation. Après quelques recherches, il a remarqué que certaines études mentionnaient que le genre de champignon metarhizium était capable de tuer ces fourmis et les termites.

Après plusieurs expériences, il a découvert qu’un mycélium de ce genre de champignons, qui avait arrêté de produire des spores, pouvait tuer les fourmis et termites en un très court laps de temps mais pouvait également repousser indéfiniment les insectes après coup. Depuis, Stamets a fait en sorte d’affiner et breveter ses découvertes et il se trouve que l’un de ses brevets est, d’après certains experts de l’industrie des pesticides, l’une des technologies les plus efficaces qu’ils aient jamais vues.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de