chaise pliante en métal
Image d’illustration ― Microgen / Shutterstock.com

A une certaine époque, les défunts étaient accompagnés par des offrandes dans leurs tombes. La plupart des objets étaient des choses qui leur tenaient à cœur. Pour la famille royale, les défunts recevaient des cadeaux et cela était un signe de noblesse. Sauf que, récemment, les archéologues ont fait la découverte surprenante d’une femme du Moyen Âge qui avait été enterrée avec un objet en métal. Après des recherches approfondies, il s’agirait d’une chaise pliante. Les chercheurs ont affirmé que cet objet était un cadeau spécial.

Les défunts reçoivent des cadeaux

Au cours de nombreuses fouilles, les archéologues ont exhumé plusieurs sépultures contenant des pièces d’or, des bijoux et des armes. Le contenu des tombes varie selon le statut de la personne qui y est enterrée. La récente découverte les a donc marqués puisqu’ils ne s’attendaient pas à tomber sur un objet aussi insolite. En effet, ils ont découvert une chaise pliante en métal. La chaise avait été construite dans un cadre de fer avec un style médiéval et mesurait 70 par 45 centimètres une fois pliée.

Cette découverte a été effectuée en août dans un village situé au sud-est de l’Allemagne par une équipe d’archéologues de l’Office d’État bavarois pour la protection des monuments (BLfD). D’après Hubert Fehr, un archéologue du BLfD, la chaise daterait d’environ 600 ans après J.-C. Tandis que la femme qui avait été enterrée avec était âgée entre 40 et 50 ans. La seule partie visible était la partie métallique, mais cela n’empêche pas le fait qu’elle aurait pu contenir d’autres matériaux, explique un communiqué. Une analyse a révélé que du bois et du cuir étaient aussi présents. Mais ce n’est pas la seule sépulture en Allemagne qui contenait une chaise. Les archéologues ont découvert 29 tombes contenant une chaise datant toutes du début du Moyen Âge.

Les chaises, des cadeaux spéciaux

Durant l’Antiquité, les chaises pliantes avaient une signification symbolique. En effet, elles étaient utilisées en guise d’insigne ou de signe de pouvoir pour les évêques, les prêtres, les officiers et même les personnes de haut rang social. Mais ce qui a le plus marqué les archéologues c’est que les chaises étaient présentes uniquement dans les tombes féminines. En plus de la chaise, les archéologues ont également découvert des bijoux, notamment des colliers de minuscules perles de verre multicolores se plaçant autour du cou. Il y avait aussi une ceinture avec diverses broches, une fusaïole pour filer à la main et un os d’animal qui avait servi de sacrifice.

Ce sont ces bijoux qui ont permis aux archéologues d’estimer la date de la mort. En effet, une perle de verre de couleur jaune était principalement utilisée vers l’an 600. Les chercheurs ont aussi découvert la sépulture d’un homme près de la femme. Son identité reste inconnue mais il a été enterré avec un ensemble complet d’armes dont une lance, un bouclier, une pelle et un peigne à mouton.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments