cellules zombies
© NIH Image Gallery / Flickr

Si les zombies semblent plus s’apparenter aux légendes et à la science-fiction qu’à la réalité, il existe bel et bien des choses qui s’en rapprochent dans la nature. Il existe même de ces choses dans le corps humain, et il s’agit notamment des cellules zombies.

Des cellules qui refusent de mourir

Les cellules contiennent tout ce qui est nécessaire pour que les muscles, les os, les organes, le cerveau et tout ce qui constitue normalement le corps humain fonctionnent de manière optimale. Pour gérer tout cela efficacement, les cellules se répliquent et se divisent en de nouvelles cellules plus saines qui peuvent continuer à assurer la croissance et l’entretien. C’est notamment ce qu’on appelle la division cellulaire et cela se décompose en plusieurs phases, chacune ayant un objectif important.

Mais lorsque les cellules vieillissent ou sont endommagées, elles arrêtent de se répliquer et entrent dans une phase appelée sénescence cellulaire. Normalement, lorsque les cellules sont trop endommagées pour se répliquer, elles subissent un processus d’autodestruction que l’on appelle apoptose ou mort cellulaire programmée. Mais malheureusement, certaines cellules refusent le suicide cellulaire et deviennent alors des cellules sénescentes ou cellules zombies.

Et comme on peut s’y attendre, ces cellules peuvent faire des ravages sur les cellules saines, et donc sur les tissus corporels. En refusant le suicide cellulaire, les cellules sénescentes changent complètement leur structure et leur fonction. Elles commencent alors à émettre des substances anti-mort communément appelées sécrétome pour empêcher l’apoptose. De plus, cette substance ne se limite pas à empêcher le suicide cellulaire chez une cellule sénescente ; elle signale également aux cellules voisines de subir la même sénescence.

Les cellules zombies sont associées aux maladies liées à l’âge

Mais le pire étant que le sécrétome libère des signaux pro-inflammatoires dans l’environnement extracellulaire, et les inflammations n’apportent généralement rien de positif à notre corps. Étant donné que ces cellules zombies poussent les autres cellules à leur ressembler, elles ont tendance à s’accumuler avec l’âge. Or, l’accumulation des cellules zombies a été associée à des maladies comme l’arthrite, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer et différentes formes de cancer.

Heureusement, il est possible de se débarrasser de ces cellules zombies. À cet effet, les médecins peuvent notamment prescrire un sénolytique, un traitement pharmacologique qui favorise l’élimination sélective des cellules zombies. Ces médicaments peuvent ainsi être efficaces dans la prévention et l’inversion du processus de vieillissement en réduisant la charge sénescente dans le corps. Une étude publiée dans la revue The Lancet a notamment montré que des médicaments sénolytiques ont permis de soulager, et parfois d’inverser, plusieurs maladies liées à l’âge, dont la maladie d’Alzheimer.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments