Comme s’ils n’étaient pas déjà partout : les deepfakes de célébrités sont aussi arrivés dans les publicités. Des imitations néanmoins partagées sans leur permission. Explications.

Comme l’a rapporté le Wall Street Journal, certaines agences de publicité placent des deepfakes de célébrités comme Tom Cruise, Leonardo DiCaprio et Elon Musk dans des publicités. Mais cela est inquiétant. En effet, ces trois stars n’ont jamais donné leur autorisation.

« Nous avons déjà assez de mal avec les fausses informations », a déclaré Ari Lightman, professeur de médias numériques et de marketing à l’université Carnegie Mellon. « Maintenant, nous avons des deepfakes qui semblent de plus en plus convaincants. »

Si certaines entreprises auraient consulté des avocats et inclus des clauses de non-responsabilité, cela ne change rien au fait qu’elles profitent de l’image de célébrités non consentantes. De plus, les avantages de l’attention suscitée par l’utilisation des deepfakes, positifs ou négatifs, l’emportent sur le risque d’être poursuivi par des célébrités.

« Beaucoup de ces entreprises se rapprochent délibérément le plus possible de la ligne afin de presque troller les célébrités qu’elles ciblent », a expliqué à son tour Aaron Moss, président du département contentieux du cabinet d’avocats Greenberg Glusker. En effet, même si une célébrité voulait s’en prendre à ces entreprises, la facilité d’utilisation des deepfakes pourrait rendre impossible de toutes les cibler. Pour aller plus loin, découvrez ces étonnants deepfakes de Margot Robbie qui sont presque indiscernables de la réalité.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments