demangeaisons
— Photoroyalty / Shutterstock.com

Depuis des lustres, la sensation de démangeaison est restée un casse-tête déroutant tant pour la science que pour l’expérience humaine. Pensez au soulagement lorsqu’on gratte une partie de notre corps qui nous démange. C’est ce même soulagement que les scientifiques ont éprouvé quand ils ont enfin trouvé la cause des démangeaisons.

Ces horribles démangeaisons sont causées par de toutes petites bactéries

Tout le monde fait l’expérience d’une démangeaison au cours de sa vie, que cela soit dû à une piqûre de moustique, à une réaction allergique, à des affections cutanées et tant d’autres encore. Ainsi, s’il existe de nombreuses origines possibles aux démangeaisons, les scientifiques ignorent la cause exacte de cette sensation. Jusqu’à présent, on pensait que les démangeaisons étaient causées par les inflammations liées aux affections à l’origine de cette sensation. Cependant, il arrive que les démangeaisons se produisent même sans cause exacte.

Il semblerait que les scientifiques de la Harvard Medical School aient enfin trouvé la réponse à cette énigme de longue date. Et d’après les résultats de leur étude publiée dans la revue Cell, cette cause est une bactérie cutanée courante nommée Staphylococcus aureus. Selon les chercheurs, cette bactérie peut provoquer des démangeaisons en agissant directement sur les cellules nerveuses. Plus précisément, ce microorganisme libère un produit chimique qui active une protéine dans les nerfs.

Vers des médicaments plus performants contre les démangeaisons

Cela envoie un signal de la peau au cerveau, que le cerveau perçoit comme une démangeaison. Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont mené des expériences sur des souris et des cellules humaines. Pour commencer, ils ont exposé la peau des souris à la bactérie Staphylococcus aureus. Il ont constaté que les souris ont développé des démangeaisons de plus en plus intenses, directement causées par la bactérie, mais aussi en réponse à des stimuli qui ne devraient pas être aussi irritants.

Dans une autre expérience, les chercheurs ont isolé l’enzyme produite par la bactérie lorsqu’elle est au contact de la peau. Ils ont testé cette enzyme sur des souris et ont mesuré les niveaux de cette enzyme sur la peau de différents patients humains. Ils ont constaté que cette enzyme est la principale responsable des démangeaisons. Le mécanisme de la démangeaison est donc le suivant : lorsque la bactérie envahit la peau d’une souris, elle libère l’enzyme V8. Cela active à son tour une protéine appelée PAR1, située sur les cellules nerveuses de la peau. La protéine activée envoie un signal au cerveau qui provoque des démangeaisons chez la souris et l’incite à commencer à se gratter.

Notons que si ces bactéries sont naturellement présentes sur la peau, elles peuvent proliférer à cause de certaines maladies comme l’eczéma, dans la mesure où ces maladies provoquent un déséquilibre du microbiome cutané. En plus de la découverte du mécanisme derrière les démangeaisons, les chercheurs ont également trouvé un moyen de stopper ce mécanisme. Ils ont en effet constaté que l’utilisation d’un médicament anticoagulant déjà approuvé qui bloque la protéine PAR1 arrêtait les démangeaisons chez la souris. C’est une découverte très intéressante, car elle pourra permettre de créer ou d’améliorer les options de traitement pour les démangeaisons. Par ailleurs, voici 10 des affections cutanées les plus courantes.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments