— kamilpetran / Shutterstock.com

Avec la modernisation et les activités humaines, il y a une grande menace de réchauffement climatique qui pèse sur la Terre. Or, ce phénomène impacte directement la population et l’environnement car il peut causer des crises alimentaires, une pénurie d’eau ainsi que des risques sanitaires en raison de la hausse des températures et des canicules.

Ainsi, une lourde tâche pèse sur les générations actuelles et celles à venir pour sauver le monde de cette menace sur notre climat. Il faut que les humains cessent certaines activités comme l’utilisation de machines qui consomment beaucoup de charbon, de gaz, du pétrole, etc. Il est également nécessaire de trouver des solutions efficaces comme la technique du captage et stockage du dioxyde de carbone.

Tout sur le captage du carbone

Le captage du CO2 est un procédé qui consiste à capter le carbone des industries avant que celui-ci ne se propage dans l’atmosphère. Pour cela, il faut appliquer des méthodes de séparation et il existe trois approches. Le captage de CO2 peut se faire via une postcombustion, une précombustion ou une oxycombustion.

La postcombustion consiste à extraire le C02 dilué dans les fumées de combustion tout en tenant compte de la place disponible au sol. Cette technique est la plus connue. Concernant la précombustion, l’objectif est de produire et de capter le CO2 avant même la phase de combustion. Ce procédé est plus coûteux par rapport à la capture postcombustion. Pour l’oxycombustion, le combustible carboné est brûlé avec de l’oxygène pur plutôt qu’avec de l’air. Ensuite, le flux produit ne contient pas d’azote mais seulement du CO2 et de la vapeur d’eau que l’on sépare par condensation.

A propos du stockage du CO2

Après le captage, il faut stocker le carbone. Toutefois, c’est la partie la plus difficile du processus. Il y a trois étapes dans ce processus : la capture, la compression et le transport, l’injection du carbone.

Dans un premier temps, le CO2 est capturé avant son évacuation dans l’atmosphère. C’est après qu’il y a la compression et le transport. Ces derniers procédés se font via des gazoducs ou des citernes jusqu’à une zone de stockage. Le carbone peut aussi être transporté par bateaux. En dernier lieu, il y a l’injection dans d’anciens gisements de pétrole et de gaz, des veines de charbon exploitables ou de formations salines.

Le captage et le stockage de carbone sont des procédés qui peuvent sauver l’humanité même si beaucoup ignorent encore l’existence de ces techniques. Néanmoins, ce n’est pas pour autant qu’ils sont sans risque.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments