— Shane N. Cotee / Shutterstock.com

Prendre des stupéfiants a toujours été interdit puisque cela peut causer des maladies mentales graves. De plus, leur commercialisation est complètement illégale sauf au Canada et d’autres États qui laissent librement les citoyens prendre du cannabis. Une récente étude avait néanmoins affirmé que fumer de l’herbe avait des vertus apaisantes sur une personne. En effet, le cannabis est considéré comme une drogue médicinale. Il y a longtemps, les médecins l’utilisaient comme un anesthésiant. Même actuellement, ceux qui ont recours à la médecine traditionnelle utilisent le cannabis et d’autres herbes.

Des chercheurs ont observé des sujets prenant de l’herbe

On a longtemps affirmé que fumer de l’herbe avait de graves conséquences physiques et mentales sur une personne. Pourtant, une nouvelle étude a démenti ces faits. Des chercheurs issus de l’université du Nouveau-Mexique ont affirmé que le cannabis rend plus calme et moins cupide. Pour le moment, l’étude a été centrée sur la prosocialité de la consommation du cannabis. De ce fait, l’étude se base uniquement sur l’envie d’améliorer le bien-être des autres. Jacob Vigil, l’auteur principal de l’étude, a affirmé qu’il était intrigué de savoir comment les chercheurs s’y prenaient pour mener l’étude des mauvaises herbes.

Afin de mener à bien son étude, Vigil a effectué des tests sur des étudiants. Pour cela, son équipe et lui ont effectué sur ces sujets une batterie de tests psychologiques. De plus, ils ont effectué un examen d’urine pour déterminer si ces derniers avaient consommé du cannabis. Ils ont donc testé le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol).

— DvorakPhoto / Shutterstock.com

L’expérience a permis de découvrir des faits intrigants

Leur expérience a démontré que les personnes qui ont consommé du cannabis régulièrement présentaient un niveau élevé d’empathie et de socialisation. De ce fait, l’individu devient plus ouvert aux autres. En 2016, une autre étude avait affirmé que prendre de l’herbe réduisait l’envie de travailler pour de l’argent. En effet, selon les chercheurs, les consommateurs de cannabis ne s’alarment pas lorsqu’on leur montre une importante somme d’argent. En revanche, les non-consommateurs ont tendance à être plus excités face à l’argent. C’est pourquoi ces derniers dépriment beaucoup lorsqu’ils sont en manque d’argent.

Depuis toujours, lorsque l’on parle d’étude sur le cannabis, c’est pour des raisons médicales ou encore centré sur les effets négatifs procurés par le cannabis. D’ailleurs, ces diverses études ont révélé que le cannabis provoquait des troubles psychiques. C’est pourquoi la recherche de Vigil s’est centrée sur les effets positifs procurés par la prise de cannabis.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
1 mois

C’est comme manger des carottes et en plus les carottes font les cuisses roses !!

louis
louis
1 mois

bill gates et macron devrait essayer ça !