Absolument extraordinaire : les cachalots communiquent dans différents dialectes tout comme les humains

On savait déjà que les cachalots avaient des vies sociales complexes. Depuis, des chercheurs ont découvert que chaque individu émettait des sons uniques leur permettant de se reconnaître et de s’identifier les uns des autres. Mieux encore, ces animaux marins s’expriment avec des dialectes distincts selon les clans auxquels ils appartiennent. Pour les scientifiques, c’est un signe de l’existence d’une sorte de culture chez ces grands mammifères marins. SooCurious vous explique tout sur cette découverte majeure.

Dans les profondeurs et l’obscurité de l’océan, difficile de reconnaître ses amis de ses ennemis. En s’exprimant par des clics ou cliquetis portant à plusieurs kilomètres et organisés en séquences appelées « codas », les cachalots peuvent se géolocaliser, mais surtout communiquer et s’identifier les uns des autres.

Carte-de-la-Dominique

Une équipe de chercheurs s’est intéressée à un groupe de cachalots situé près de l’île de la Dominique, en plein cœur des petites Antilles. Pendant 324 jours répartis sur six ans, l’équipe de chercheurs a observé neuf familles différentes du clan dominicain et a enregistré les sons émis pendant qu’ils plongeaient ou se socialisaient. Les cachalots ayant une vie sociale complexe et vivant au sein de petites cellules familiales, les chercheurs ont pu identifier chaque individu rapidement.

Les scientifiques ont découvert que pour se reconnaître les uns des autres, chaque individu émettait un son unique qui lui est propre. C’est un peu comme la façon dont les humains s’identifient : avec le nom et la voix. Les codas émises par chaque individu sont si distinctes les unes des autres que même les chercheurs peuvent identifier les cachalots, uniquement grâce aux sons.

cachalot-dialecte-communication-5

Si les cachalots, qui se souviennent de leurs amis et des membres de leur famille pendant des années, vivent au sein de leur petite famille tout au long de leur vie, ils appartiennent également à des « clans » plus grands.

Les membres du clan des Caraïbes ne se réunissent pas souvent, mais lorsqu’ils le font ils utilisent à chaque fois des codas bien spécifiques, c’est-à-dire le même schéma de clics, et ce même s’ils vivent à des kilomètres les uns des autres. En fait, c’est comme s’ils parlaient tous une sorte de dialecte commun, un patois spécifique à leur communauté.

sperm-whale

Ainsi, grâce à la complexité de leur langage, les cachalots peuvent se reconnaître entre eux, que ce soit au sein de leur cellule familiale ou dans leur clan culturel (sorte de groupe ethnique). D’ailleurs, ces cétacés développent des préférences durables pour les individus avec lesquels ils passent le plus de temps et au contraire, ceux qui ne parlent pas le même dialecte ne passent pas de temps ensemble.

Plutôt petit, le clan des Caraïbes rassemble quelques centaines d’individus vivant dans un périmètre de 1000 kilomètres. De son côté, le clan de l’océan Pacifique pourrait regrouper plus de mille individus sur un périmètre plus large. Du reste, les dialectes d’un clan peuvent couvrir plusieurs milliers de kilomètres.

cachalot-new-zealand

Cette découverte est la première preuve de la complexité de la vie sociale chez les espèces marines. Si un animal vit dans un monde social complexe, à l’instar des cachalots, alors il a davantage besoin de diversifier ses manières de communiquer. Les cachalots sont peut-être même le plus grand groupe culturel et coopératif en dehors des humains, selon Shane Gero, chercheur à l’université Aarhus au Danemark.

A présent, les chercheurs espèrent pouvoir communiquer avec les cachalots en jouant les sons enregistrés pour observer leurs réactions. Cette expérience devrait nous en dire plus sur les capacités de leur langage et quand et comment certains clics sont utilisés.

baleine

Ces recherches permettront aussi d’observer le rôle joué par les cachalots au sein de leur famille ou de leur clan. Chaque cachalot fait partie intégrante de sa famille et, comme chez les humains, leurs relations complexes sont basées sur leurs expériences et leurs cultures communes. Et comme pour nous, les cachalots ont des codes culturels répartis sur plusieurs niveaux : individuel, familial et clanique (ethnique).

cachalot-antartiquecachalot-norvège

Il y a quelques années encore, l’idée de tradition culturelle chez les animaux semblait farfelue. Aujourd’hui, nous savons que les cachalots aussi ont des traditions et un langage complexes. Si ce sujet vous intéresse, découvrez le premier mot du langage des dauphins qu’un ordinateur a réussi à traduire.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux