© Salisbury and South Wiltshire Museum

Un chercheur d’or a récemment découvert une broche en or avec des inscriptions assez particulières. Fascinés par cette découverte, les archéologues ont réalisé plusieurs études et recherches. Apparemment, la broche a été retrouvée sur un site du Wiltshire au Royaume-Uni.

Qu’y a-t-il sur la broche ?

Ornée d’inscriptions latines et hébraïques, elle aurait été fabriquée il y a environ 800 ans, selon les archéologues. Pour arriver à cette conclusion, les inscriptions ont effectivement été traduites et étudiées. Actuellement, la broche est entre les mains du Treasure Act en attendant son transfert au musée pour être admirée du grand public.

Elle porte des inscriptions latines traduites par des versets religieux : « Je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes et béni soit le fruit de ton ventre. » Mais les lettres hébraïques « ALGA » ont également été retrouvées dessus, signifiant « Tu es puissant pour toujours, ô Seigneur. »

Les inscriptions ont été minutieusement travaillées. D’après les chercheurs, elles ont été réalisées par une personne compétente. D’après la taille du bijou, les archéologues affirment dans un communiqué qu’il devait appartenir à une femme. La personne était sûrement de classe supérieure pour pouvoir se permettre un tel objet. D’ailleurs, les analyses démontrent que la broche est entièrement faite d’or, un travail entièrement réalisé par un professionnel.

Ces inscriptions ont une grande signification

Durant l’époque médiévale, le culte de la Vierge était un symbole de protection. Pour certains archéologues, les inscriptions hébraïques « ALGA » étaient liées à la magie. Cela permettait à l’objet d’apporter des pouvoirs spéciaux à son porteur. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que le mot « ALGA » a été utilisé sur des objets médiévaux. Il a souvent été retrouvé sur des amulettes et charmes protecteurs.

À cette époque, porter des inscriptions bibliques pouvait protéger la personne contre le mauvais œil ou contre la sorcellerie. A cet effet, la combinaison des citations religieuses et magiques suggère que la personne devait être hantée par le mal, comme la mort ou encore les démons. Elle pouvait également servir de protection pendant une grossesse ou un accouchement. La personne portant ce bijou a accordé beaucoup d’importance à ces inscriptions pour l’avoir sur elle constamment.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments