© Athribis-Project Tübingen

Les archéologues viennent de faire une importante découverte sur l’Égypte. Ils ont trouvé près de 18 000 blocs-notes contant la vie quotidienne des anciens peuples égyptiens. D’après les archéologues, il s’agit de la plus grande collection de blocs-notes de l’Égypte ancienne découverte depuis le début du XXe siècle. Le site a été découvert dans une ancienne cité égyptienne dans la ville d’Athribis. Sur ces blocs-notes figuraient des inscriptions semblables à des dessins dévoilant la vie quotidienne des anciens peuples.

Une découverte fascinante

Cette découverte nous en apprend plus sur la vie des Égyptiens. En effet, les archéologues affirment que ces inscriptions ont été faites par des étudiants afin de leur en apprendre plus sur leur propre vie. Ce genre d’objets est appelé « ostraca ». A cette époque, les ostraca étaient moins chers et plus accessibles que le papyrus, surtout pour les gens de la classe inférieure. Ces derniers les ont utilisés pour illustrer la vie quotidienne de l’époque. D’autres s’en sont servis pour la gestion de travail comme détailler les listes de courses ou les échanges commerciaux. Certaines classes s’en servaient pour enseigner aux élèves l’écriture et les hiéroglyphes. 

© Athribis-Project Tübingen

Les archéologues expliquent dans un communiqué que le site où ces objets ont été découverts abritait une ancienne école. Par conséquent, de nombreux ostraca ont été retrouvés à cet endroit. Dessus, ils ont énuméré la liste des mois, les chiffres ainsi que des exercices liés à l’alphabet et à la grammaire. Les ostraca auraient appartenu à des élèves qui essayaient de s’améliorer car, après analyse, les archéologues ont découvert que certains blocs-notes contenaient les mêmes écritures et les mêmes caractères, et cela, au recto et au verso. Cela semblait être une punition pour les élèves indisciplinés.

© Athribis-Project Tübingen
© Athribis-Project Tübingen
© Athribis-Project Tübingen

Des informations sur leur éducation

Le contenu semble avoir été écrit dans la langue démotique qui était l’écriture officielle de l’époque de Ptolémée XII, communément connu comme le père de Cléopâtre qui aurait régné entre 81 et 51 avant J.-C. Durant cette époque, Athribis était la capitale d’un État égyptien situé au bord du Nil.

© Athribis-Project Tübingen

Les archéologues ont aussi affirmé que l’écriture démotique n’était pas enseignée aux enfants mais aux plus grands et, dessus, ils ont pu découvrir différentes langues comme le grec, l’arabe et même le copte, un mélange de grammaire grecque et égyptienne.

© Athribis-Project Tübingen
© Athribis-Project Tübingen

Mise à jour le 13/02/2022 : Nous avons apporté des modifications concernant la période à laquelle les blocs-notes ont été découverts.

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
desprez
desprez
7 mois

bonjour êtes vous sûr de vos propos : D’après les archéologues, ces objets dateraient du début du XXe siècle. Le site a été découvert dans une ancienne cité. je pense qu’ il y a une erreur

Vilain Rosette
Vilain Rosette
7 mois

20 EME siècle avant JC. En plus de 1500 avant Jésus Christ. Au moins.