chasseur-metaux-tresor
— Vasyl Rohan / Shutterstock.com

Un chasseur de métaux suisse a mis au jour un ensemble de bijoux de l’âge du bronze, ainsi que des restes d’animaux fossilisés, dans un champ de carottes suisse fraîchement labouré.

Butin plurimillénaire

Intervenue au août dernier près de la ville de Güttingen, dans le nord-est de la Suisse, cette importante trouvaille archéologique comprend un collier orné de 14 disques en bronze, deux anneaux et plus de 100 minuscules perles d’ambre de la taille d’une tête d’épingle, que Franz Zahn a soigneusement extraites du sol à l’aide d’une pince à épiler.

Parmi les autres objets éparpillés dans le champ, probablement à cause du labourage, figuraient une pointe de flèche en bronze, des morceaux de minerai poli, une ammonite (type de mollusque marin éteint), une dent de requin, une dent d’ours perforée et un cristal de roche.

Rapidement contactés par le chasseur de métaux, des archéologues de la région ont procédé à un examen approfondi des bijoux et déterminé que ceux-ci avaient été portés par des femmes de l’âge du bronze, 1 500 ans environ avant notre ère. L’équipe s’est dite particulièrement impressionnée par les disques à pointe du collier, percés d’un trou permettant de les enfiler facilement et reliés par des spirales métalliques.

De potentielles « amulettes »

Si aucun ossement humain n’a été découvert sur la parcelle, les archéologues pensent que les différents objets se trouvaient initialement à l’intérieur d’un sac ou d’un autre type de contenant organique s’étant depuis décomposé.

Rêvetant une importance particulière pour leur propriétaire, ceux-ci auraient été potentiellement enterrés pour leurs effets protecteurs ou curatifs supposés, comparables à ceux associés aux amulettes.

Courant 2021, un randonneur suédois avait trouvé des bijoux datant de la même période, qui auraient appartenu à une membre éminente de la société locale.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments