Image d’illustration — Dzuba Pavel / Shutterstock.com

Un homme dénommé Tomas Karlsson a récemment découvert la cachette d’un superbe trésor datant de l’âge du bronze. Ce fabuleux trésor était un ensemble d’anciens bijoux raffinés qui ont été enfouis dans une cachette située à l’extérieur de la municipalité d’Alingsas, dans le sud de la Suède.

« Des bronzes spectaculaires et très bien conservés »

C’est lorsque Tomas Karlsson est sorti pour faire une activité de navigation en plein air appelée course d’orientation dans une région vallonnée et boisée qu’il a remarqué un morceau de ferraille qui dépassait d’un tas de roches, rapporte ScienceAlert. En s’approchant, il découvrit que ce n’était pas de la ferraille mais d’anciens bijoux en bronze qui étaient devenus verts. Il supposa qu’un animal avait déterré quelques morceaux de ces bijoux. Il décida alors de contacter les autorités locales, lesquelles ont ensuite fait appel à des archéologues du site.

Les archéologues sont vite arrivés et ont déterré les objets enfouis. Ils ont trouvé un ensemble de 50 artefacts dont 80 % environ étaient des objets datant de la fin de l’âge du bronze, soit il y a environ 2 700 à 2 500 ans et qui appartenaient à une ou plusieurs femmes de haut rang, selon les archéologues. Le professeur d’archéologie Johan Ling, de l’université de Göteborg en Suède, s’est exclamé : « C’est l’un des plus grands trésors que nous n’ayons jamais excavés de la fin de l’âge du bronze en Suède (…) Ce sont aussi des bronzes spectaculaires et très bien conservés. »

Parmi ces bijoux se trouvaient des anneaux de cou, des spirales en bronze, des colliers, des anneaux de bras, des épingles et des anneaux de cheville. D’après Ling, ces objets ne sont pas courants en Scandinavie, alors qu’ils le sont dans le nord de la Pologne et le nord de l’Allemagne. Il suppose ainsi qu’il existait auparavant un « réseau commercial solide ».

Les bijoux auraient été enterrés dans le cadre d’un « potlatch »

Quant à savoir pourquoi ces objets ont été enterrés, les scientifiques ne pensent pas qu’il s’agisse d’un enterrement humain. Mais plutôt d’une pratique cérémonielle similaire au « potlatch », une coutume pratiquée par des groupes autochtones comme les Haida et les Tlingit dans le nord-ouest pacifique des États-Unis et du Canada. The Canadian Encyclopedia explique qu’il s’agit d’une somptueuse fête cérémonielle, avec des chants et des danses, pendant laquelle des gens donnaient ou détruisaient une partie de leur richesse pour montrer leur générosité et améliorer leur statut social.

Ainsi, ces bijoux enterrés étaient peut-être une démonstration de richesse par les élites de l’ancien temps. Mais les archéologues n’écartent pas pour autant l’hypothèse que ces bijoux auraient pu accompagner un enterrement pour « aider le défunt dans l’au-delà », bien que les chercheurs n’aient toujours pas trouvé de tombe pour le moment. En tout cas, les chercheurs croient qu’il est peu probable que ce trésor ait été enterré pour être caché des ennemis.

Quoi qu’il en soit, Ling et ses collègues ont affirmé qu’ils allaient analyser plus en détail ces bijoux et que d’autres recherches seront effectuées pour tenter de débusquer d’autres trésors.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Edwardkef Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Edwardkef
Invité
Edwardkef

price of viagra https://viagrabng.online/# buy generic 100mg viagra online