― Matthias Brix / Shutterstock.com

Un béluga solitaire a été repéré au large de Seattle. C’est la première fois depuis 80 ans que l’espèce est observée à cet endroit et à plus de 2 000 km de la population de bélugas la plus proche.

Une rencontre très rare

Les habitants de Seattle ont fait une étrange rencontre il y a quelques jours. Le 3 octobre, un habitant a aperçu un béluga en train de nager dans la baie du Commencement près de Tacoma, à une trentaine de kilomètres de Seattle.

Si la présence de l’animal étonne autant, c’est parce qu’il se trouve très loin de son habitat naturel. Les bélugas ont l’habitude de vivre dans l’océan Arctique et la population de bélugas la plus proche se trouve à Cook Inlet en Alaska, soit à 2 400 kilomètres de Seattle, a indiqué Howard Garrett, co-fondateur d’Orca Network, organisation qui suit les cétacés du Pacifique Nord-Ouest.

Encore plus étrange, la dernière fois qu’un béluga a été vu dans cette région remonte à 1940. Pour l’instant, les chercheurs n’ont pas pu déterminer d’où provenait le spécimen. Le fait qu’il soit seul interroge également. En effet, les bélugas sont des animaux incroyablement sociables qui ont pour habitude d’évoluer en groupes composés de plusieurs dizaines voire centaines d’individus.

Plusieurs hypothèses évoquées

Paul Wade, biologiste de l’Alaska Fisheries Science Center de la NOAA, a apporté plusieurs hypothèses qui pourraient expliquer la présence de l’animal et pourquoi il se trouve aussi éloigné de son groupe. Il est possible que l’animal se soit éloigné de son groupe parce que son système de navigation est perturbé ou encore parce qu’il était affamé et s’est donc éloigné pour chercher de la nourriture.

« Jusqu’à ce que nous ayons des indications, ma théorie par défaut est que ce béluga a juste décidé d’aller se promener et d’explorer », a expliqué Howard Garrett à Live Science. « C’est très inhabituel, mais de temps en temps, cela se produit avec différentes populations de bélugasDonc, ce n’est pas complètement sans précédent mais c’est définitivement très rare. »

Les recherches vont continuer

Le béluga semble être en bonne santé et se nourrit bien. Cependant, la NOAA continue d’observer l’animal pour en savoir plus sur son état, son origine et surtout les raisons de sa présence. Les chercheurs vont tenter de photographier l’animal pour pouvoir le comparer avec la population de bélugas de Cook Inlet.

En 2019, la vidéo d’un béluga seul dans les eaux norvégiennes était devenue virale. Surnommé Hvaldimir, le harnais qu’il portait lorsqu’on l’a découvert laisse penser que l’animal se serait échappé d’une base militaire russe où il aurait été entrainé.

A votre avis, pourquoi ce béluga solitaire se trouvait-il au large des côtes de Seattle ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de