© Parco Archeologico di Paestum & Velia

Les archéologues ont récemment fait une découverte fascinante, celle d’un très ancien casque grec. Les archéologues qui ont procédé à la fouille ont pu dater ce vestige à 500 avant notre ère, durant la grande bataille navale. Les scientifiques ont trouvé ce casque grec ainsi que d’autres objets datant de la même période sur un site archéologique situé au sud de l’Italie. Parmi les objets retrouvés se trouvaient des poteries, un bouclier presque intact ainsi que des débris du temple dédié à la déesse Athéna.

Les vestiges d’une bataille antique retrouvés au sud de l’Italie

Les fouilles se sont déroulées dans le sud de l’Italie. Les archéologues ont annoncé avoir découvert des casques ainsi que des fragments d’armes et d’armures. Il faut savoir que ce site était autrefois une ancienne ville grecque, c’est pourquoi les archéologues y ont aussi découvert des morceaux de poterie et des restes du grand temple de la déesse Athéna.

Les archéologues ont commencé les fouilles en 2021 et ils tentent actuellement de découvrir l’origine exacte de ces objets. Certains d’entre eux affirment que les casques sont des vestiges de la grande bataille maritime qui a eu lieu il y a 2 500 ans. En effet, cette bataille a complètement changé l’équilibre du monde méditerranéen. Durant celle-ci, qui s’est déroulée entre 541 et 535 avant notre ère, les soldats grecs ont peut-être abandonné des objets par mégarde. Ils ont été obligés d’établir un campement sur l’île de Corse mais ont rapidement mis le cap sur la mer Tyrrhénienne afin de gagner la bataille.

© Parco Archeologico di Paestum & Velia

Un temple consacré à la déesse Athéna découvert

Selon les archéologues, les deux casques n’étaient pas identiques, l’un serait une invention grecque avec un style chalcidien tandis que l’autre arbore le style Negua qui est généralement porté par les guerriers étrusques. Les soldats grecs prenaient les casques de ceux qu’ils avaient vaincus comme trophées.

En plus des casques, les archéologues ont aussi découvert des empilages de briques qui proviendraient de la fondation de Vélia et qui dateraient de 540 avant J.-C. D’après eux, il s’agirait d’un temple dédié au culte de la déesse Athéna. En effet, Athéna était l’une des déesses les plus valorisées durant la Grèce antique car c’est la déesse de la guerre et de la sagesse.

L’état des murs suggère que le temple aurait été construit quelque temps après la bataille d’Alalia. En hommage à cette déesse, les Phocéens auraient offert l’armure des ennemis comme offrande. Les archéologues prévoient de faire une étude plus approfondie sur les objets trouvés afin de raconter leur histoire.

© Parco Archeologico di Paestum & Velia
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments