Selon la mythologie grecque, Athéna est la déesse la plus sage et aimée de tous. Connue comme étant la grande déesse aux sages conseils, elle est à la fois la déesse de la guerre et la défense des cités. Souvent représentée dans les films étant une belle femme intrépide, sensuelle et clairvoyante, l’histoire de cette déesse est beaucoup plus complexe et intéressante que ce que l’on nous a montré au petit écran. Plus patronne des artisans ou protectrice des Héros, l’identité de cette déesse mérite d’être connue de tous.

Athéna est une déesse importante pour beaucoup de choses. Elle est la déesse de la sagesse, du courage, de l’inspiration, de la civilisation, du droit et de la justice, de la guerre stratégique, des mathématiques, de la force, des arts, de l’artisanat et des compétences. Elle n’a pas son égal pour les compétences stratégiques en matière de guerre et souvent, son nom est associé lorsqu’on parle de protection de toute entreprise héroïque.

Good Free Photos

ATHÉNA EST SORTIE DE LA BOUCHE DE « ZEUS »

Selon la légende, toute divinité ainsi que les êtres vivants sont des descendants de Zeus. Il y est dit que Zeus est le souverain des souverains, Dieu du ciel et du tonnerre. Il fut épris de la belle Métis, déesse de la pensée et de la sagesse rusée. Soucieux de la prophétie disant qu’un enfant plus puissant que lui allait naître, Zeus avala sa campagne. Mais la belle avait déjà conçu. Suite à une atroce migraine, Athéna naquit de la tête de Zeus, pleinement adulte et vêtue d’une armure. De ce fait, Athéna n’a pas de mère, mais sa naissance a été assistée par Héphaïstos (Dieu du feu, souvent représenté avec une hache en train de couper en deux la tête de Zeus).

Enfant prodige et dévoué

Lorsqu’on parle d’Athéna, plusieurs épithètes apparaissent pour mieux la décrire. On retrouve Pallas (fille) et Parthenos (vierge), ce qui l’a rendue plus vertueuse vis-à-vis des autres dieux ayant eu des relations illicites avec d’autres divinités, des demi-dieux ou des mortels. Il y a également Promachos (de guerre), qui semble se référencer à une guerre plus patriotique, défensive et stratégique, la démarquant de ses pouvoirs de dieu de la guerre et de la sagesse. Contrairement à son frère Ares qui est plus agressif et convergent vers les conflits. Et enfin Ergane (de l’artisanat) et Nike (victoire).

Wikipédia

UNE CITÉ ENTIÈRE EN SON HONNEUR

Athéna possède une forte liaison avec la ville d’Athènes qui a été nommée ainsi en son honneur. En tant que Symbole de paix et d’abondance, Athéna a été choisie par le peuple d’Attique pour être leur patronne. Le temple du Parthénon y a été même construit, au Ve siècle avant notre ère, et continue de dominer l’acropole de la ville même jusqu’à ce jour. Cette adoration est le fruit de la compassion et de la générosité qu’Athéna portait pour la vie civilisée. Déesse de l’artisanat, en particulier pour le filage et le tissage, ses créations étaient si particulières qu’aucune divinité jusqu’à lors n’a pu rivaliser avec ses créations.

Athéna, vénérée par tous

Athènes fut incontestablement la première ville adoratrice d’Athéna, mais sa popularité va au-delà de cette ville. Elle a été vénérée dans nombreuses autres grandes villes, notamment en tant que patronne de Sparte, mère fondatrice de Thèbes en Béotie et à Corinthe. Elle apparaît sur des pièces de ces villes en signe d’adoration. Mais elle est surtout connue pour être la protectrice d’Héraklès. Elle l’aide la plupart du temps dans ses douze travaux. Par exemple, c’est elle qui garde le monde quand Atlas a recherché les pommes sacrées des Hespérides.

Torrange.biz

Athéna, une mère protectrice et clairvoyante

Athéna a choisi de rester vierge, mais décide d’adopter Erechthée, fils d’Héphaïstos. Ce fils devient l’un des premiers rois d’Athènes. Selon un mythe, Héphaïstos aimait secrètement la déesse. Un jour, il se décida d’avouer son amour. Sanglotant sur la robe d’Athéna, il lui demanda de l’épouser. Mais tenant à sa vertu, elle essuya les larmes de son prétendant avec un morceau de tissu et le lança en bas de l’Olympe. Ce bout de tissu se transforma en un petit garçon qui fut baptisé Erechthée ou dans d’autres légendes, Erichtonios. Elle décida de s’occuper de l’enfant tout en ne manquant aucun de ces devoirs de déesse.

ATHÉNA A UN FESTIVAL PANATHÉNAÏQUE EN SON HONNEUR

Erichtonios, le fils adoptif d’Athéna, est principalement connu pour avoir inauguré le festival panathénaïque qui est organisé tous les quatre ans en l’honneur de la déesse. Le festival commençait par une splendide procession à travers la ville d’Athènes, s’ensuit la présentation à Athéna d’un péplos spécialement tissé (représentant la gigantomachie) et se termine avec des jeux sportifs. Des amphores peintes avec de l’huile de l’olive de première qualité, représentant Athéna, étaient les prix pour attribuer aux gagnants des jeux sportifs.

Pixinio

Athéna et Poséidon

Une légende raconte qu’Athéna et Poséidon se sont disputés le titre de propriétaire de l’Attique. Cécrops fut choisi pour jouer les arbitres afin de les départager. Le duel consistait à faire apparaître une chose et celui qui créera la chose la plus valeureuse emporte la victoire. En frappant son Trident, Poséidon fit apparaître des chevaux. De son côté, Athéna sortit un olivier. Désemparé, l’arbitre demanda la raison de ce choix et elle expliqua que les feuilles de l’olivier ne tomberont jamais même pendant l’hiver, et que ses fruits continueraient à nourrir le peuple. Cécrops jugea le présent de la déesse plus utile et dès lors, l’olivier est devenu le symbole de la paix et de la fécondité. Aussi, elle est devenue la protectrice d’Athènes.

ATHÉNA, UNE GUERRIÈRE PROTECTRICE DES DIEUX ET DES HOMMES

Athéna et Hermès ont porté secours à Perseus dans sa quête de tuer Médusa. Comme la légende le mentionne, fixer les yeux de Médusa pétrifierait tout homme. Épargnant à son ami le sacrilège d’être transformé en pierre, elle fournit à Persus son bouclier poli. Ce dernier lui permit d’y voir le reflet de Médusa. Pour l’achever, Athéna guida la main de Persus pour couper la tête de Médusa avec son épée. Athéna a aussi participé à la guerre de Troie. Depuis que Paris avait attribué la pomme d’or à Aphrodite, Athéna s’est alliée avec Hera pour le combattre. Le Palladium, une statue en bois sacrée à l’image d’Athéna a été érigée en signe de protection qu’elle accordait aux chevaux de Troie aussi longtemps qu’ils le possédaient.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de