L’Homme a foulé le sol lunaire pour la première fois en 1969. Depuis, l’humanité a fait d’énormes progrès dans le domaine spatial. Cependant, nous ne maîtrisons pas encore les longs séjours dans l’espace. En vue des futures missions lunaires, une équipe de chercheurs japonais a ainsi présenté un concept de base lunaire dotée d’une gravité artificielle.

Les longs séjours dans l’espace peuvent avoir des effets néfastes sur la santé des astronautes. Ces conséquences sont tant physiques que psychiques. Rester longtemps dans l’espace entraîne notamment une perte de densité minérale osseuse et une diminution de la masse musculaire. En outre, des problèmes de vision peuvent aussi survenir. Enfin, l’isolement peut être difficile à supporter.

Ce projet a été mené par une équipe d’experts de l’université de Kyoto et de l’entreprise japonaise du secteur du bâtiment, des travaux publics et de l’architecture, Kajima Corporation. Baptisée « The Glass », la base lunaire à gravité artificielle présentée par les chercheurs est un grand bâtiment de verre en forme de cône, effectuant une rotation complète toutes les 20 secondes et utilisant la force centrifuge pour recréer la gravité terrestre.

Les chercheurs indiquent que ce projet est essentiel pour les futures missions à long terme dans l’espace. Ils expliquent qu’une personne qui grandit dans un environnement à faible gravité pourrait être incapable de marcher ou de se tenir debout normalement. « Sans gravité, les mammifères pourraient ne pas être en mesure de se reproduire et leurs bébés pourraient ne pas bien se développer », ont-ils expliqué.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments