ballon coupe du monde
— ALBERTO TOLENTINO / Shutterstock.com

À notre époque, la technologie avance à une vitesse stupéfiante, et tout le monde veut faire une démonstration de son innovation en la matière. C’est le cas des organisateurs de la Coupe du monde. Ils ont fait de cet évènement quelque chose de si technologique que même les ballons sont connectés et doivent être chargés.

De manière générale, un ballon est quelque chose de très ordinaire auquel on ne prêterait pas beaucoup d’attention. Mais les organisateurs de la Coupe du monde de football en ont décidé autrement, et ont fait de leurs ballons des objets très high-tech. Officiellement nommés Al Rihla – ce qui signifie « le voyage » en arabe – les ballons de la Coupe du monde de football au Qatar sont en effet des objets connectés équipés de capteurs internes qui permettent de suivre leur position et leur vitesse en temps réel, et même détecter quand ils sont touchés.

Bien évidemment, cela implique que ces ballons ont besoin d’être chargés avant d’être utilisés. Les ballons ont une autonomie d’environ 6 heures d’utilisation active. Les ballons sont utilisés en association avec un système de caméra capable de suivre non seulement le ballon, mais aussi 29 points de données sur le corps de chaque joueur sur le terrain. Imaginés et produits par Adidas – un partenaire de longue date de la Coupe du monde – ces ballons ont été conçus de cette manière pour un niveau de précision extrême qui permet de diminuer les erreurs d’arbitrage au maximum.

En plus d’être hautement technologiques, ces ballons ont également été conçus pour être plus respectueux de l’environnement. « Élaboré exclusivement à partir d’encres et de colles à base d’eau, Al Rihla est l’un des ballons les plus respectueux de l’environnement jamais conçu pour une Coupe du monde », a notamment déclaré la FIFA dans un communiqué.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments