― Jirapong Manustrong / Shutterstock.com

En guerre avec Facebook depuis quelques jours, le ministère australien de la Santé contre-attaque ce dimanche 21 février avec une décision forte. Le ministère indique ne plus vouloir se servir du réseau social pour promouvoir sa nouvelle campagne.

L’Australie contre-attaque

Le ministre australien de la Santé, Greg Hunt, a dévoilé que le ministère ne financera pas leur dernière campagne sur Facebook. La nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19 pèse pas moins de 16,5 millions d’euros et a pour objectif de réfuter les théories complotistes des anti-vaccins. Par conséquent, le réseau social servira seulement à publier des informations, mais sans rémunérer la plateforme.

En effet, depuis quelques jours, le réseau social bloque les contenus d’actualité afin de contester le projet de loi que le gouvernement australien soutient. Il s’agit d’une loi qui obligerait les géants du tech à rémunérer les médias à chaque contenu repris. Ce que conteste le réseau social de Mark Zuckerberg.

La cause de cette « guerre »

En effet, depuis jeudi, Facebook bloque l’ensemble des contenus d’actualité provenant du gouvernement australien en guise de contestation. Le réseau social a donc bloqué plusieurs pages officielles de services de secours et a indigné les internautes. Il a expliqué son choix dans un communiqué : « Nous faisons face à un choix désagréable : essayer de nous conformer à une loi qui ignore les réalités de [nos] relations, ou bien cesser d’autoriser les contenus informatifs sur nos services en Australie », relate Le Monde.

Alors que le projet doit être discuté cette semaine au Parlement, Facebook a démarré des pourparlers avec les groupes de presse d’Australie afin de trouver une solution et d’échapper à la loi. Au contraire, Google a conclu des accords avec des groupes de presse pour être dans la légalité.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de