© NASA/JHU-APL/SwRI

A l’heure actuelle, Pluton ne compte plus comme une planète, même si cela reste un sujet de controverse au sein de la communauté scientifique. Néanmoins, planète ou pas, Pluton reste un sujet d’étude et d’observation intéressant pour les astronomes. Justement, une nouvelle étude récemment parue a dévoilé une information intrigante sur Pluton. En effet, la planète naine serait actuellement en train de perdre son atmosphère.

Pluton s’éloigne de plus en plus du Soleil

Les scientifiques ont découvert que l’atmosphère de Pluton disparaissait lentement. Il faut savoir qu’un corps planétaire n’est pas toujours doté d’atmosphère, comme c’est le cas de Mars. Néanmoins, dans le cas de Pluton, une nouvelle étude rapporte que les gaz qui entourent la planète naine disparaissent progressivement et se transforme en glace au fur et à mesure que Pluton s’éloigne du Soleil.

Pour information, Pluton est dotée d’une atmosphère très mince atmosphère composée principalement d’azote avec quelques traces de méthane et de monoxyde de carbone. Toutefois, lorsque les températures à la surface se refroidissent, cela provoque un gel de l’azote, ce qui conduit à la dispersion de l’atmosphère.

Les changements de température modifient la densité apparente de l’atmosphère

Les scientifiques ont utilisé l’occultation pour arriver à ces résultats. L’occultation est une technique d’observation largement employée en astronomie qui consiste à utiliser une étoile lointaine comme rétro-éclairage pour les télescopes sur Terre pour voir ce qui se passe sur Pluton.

A savoir que l’atmosphère de Pluton est créée à partir de la glace vaporisée à sa surface. De petits changements de température peuvent ainsi entraîner des modifications importantes dans la densité apparente de l’atmosphère. Le plus grand glacier d’azote connu sur Pluton est Sputnik Planitia, qui se trouve à l’ouest de Tombaugh Regio, une région en forme de cœur située à la surface de Pluton.

— AleksandrMorrisovich / Shutterstock.com

Le profil de densité de Pluton diminue depuis 2015

Actuellement, Pluton met 248 années terrestres à faire une orbite autour du Soleil. A un moment donné, elle s’est déjà rapprochée de 30 unités astronomiques (UA) du Soleil, ce qui représente environ 30 fois la distance entre la Terre et le Soleil. Toutefois, la distance entre Pluton et le Soleil est actuellement en train d’augmenter, ce qui fait chuter encore plus les températures sur la planète naine.

Le planétologue Eliot Young, du Southwest Research Institute (SwRI) au Texas, a déclaré que « les scientifiques ont utilisé des occultations pour surveiller les changements dans l’atmosphère de Pluton depuis 1988. La mission New Horizons a obtenu un excellent profil de densité à partir de son survol de 2015, cohérent avec l’atmosphère globale de Pluton doublant chaque décennie, mais nos observations de 2018 ne montrent pas que cette tendance se poursuit à partir de 2015 », rapporte Science Alert.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de