Le bon plan à ne pas louper : cet ordinateur portable Asus bénéficie d’une réduction de 140 €

Pour travailler, s’informer ou jouer, l’ordinateur est un must-have pour beaucoup d’entre nous. C’est aussi une idée que le Père Noël voit passer chaque année sur les listes de cadeaux. Mais cette année, il risque d’y en avoir plus que prévu sous les sapins, notamment l’Asus R510UA-BQ673T, qui bénéficie aujourd’hui seulement d’une réduction de 150 €. Une offre à ne pas manquer !

 

UN GRAND ÉCRAN POUR UN CONFORT OPTIMAL

Marque reconnue sur le marché de l’informatique, Asus propose avec le R510UA-BQ673T un appareil accessible à tous et regroupant tout le nécessaire pour un prix plus qu’abordable. Tout d’abord, son écran de 15 pouces (38 cm) et sa résolution de 1920×1080 offrent un confort de vision idéal aussi bien en travaillant sur des tableaux numériques qu’en regardant des vidéos.

 

PARFAIT POUR TRAVAILLER

Une fois démarré, vous pourrez travailler sans redouter de manquer de batterie ou d’espace de stockage. Capable de tenir 6 heures sans être rechargée, la batterie vous permettra de tenir toute la journée. Cours, trajets en train ou réunions, rien ne l’effraie. Quant aux travaux que vous allez réaliser, ses deux disques durs de 1 To et 128 Go pourront tous les accueillir.

 

CONNECTÉ ET PUISSANT

Après le travail, profitez de ses capacités uniques pour vous détendre en y installant les applications de votre choix ou encore des jeux. Équipé d’une mémoire de 6Go de Ram et d’une carte graphique Intel HD Graphics, il pourra faire tourner vos titres préférés. Sur les côtés, ses nombreux ports pourront vous permettre de brancher clés USB, disques durs externes ou encore écran supplémentaire. L’ordinateur comporte 1 port HDMI, 2 ports USB 2.0 et 1 port USB 3.0, vous permettant de profiter où que vous soyez et dans la configuration qui vous convient le mieux.

Il vous est aujourd’hui proposé à 499 € au lieu de 649 €, alors profitez-en ! 


Dans le monde, plus de 30 000 000 de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées.

— @UNICEF_france