astéroïde
Image d’illustration — Nazarii_Neshcherenskyi/Shutterstock.com

Des chercheurs ont récemment découvert qu’un des plus gros astéroïdes « potentiellement dangereux » pour la Terre accélère continuellement sa rotation. Si l’heure n’est pas à l’inquiétude concernant ce corps céleste, certaines recherches pourraient être affectées.

Une accélération constante pour l’astéroïde Phaéton

Quelques semaines après que la Nasa a dévié l’astéroïde Dimorphos de sa trajectoire, un autre corps céleste se fait remarquer de par son activité inhabituelle. En effet, des chercheurs de l’observatoire d’Arecibo, pourtant détruit il y a deux ans, ont su exploiter d’anciennes données du radiotélescope pour faire une découverte surprenante.

Découvert le 11 octobre 1983, Phaéton fait partie des 11 corps célestes à connaître une rotation changeante. Avec un diamètre de 5,4 kilomètres, il est d’ailleurs le deuxième plus gros astéroïde « potentiellement dangereux » pour la planète Terre. Toutefois, l’accélération de sa rotation reste minime avec une progression de seulement 4 millisecondes par an. Phaéton mettrait ainsi 3,6 heures à effectuer une rotation complète.

Cette découverte a pu être faite par les chercheurs de l’observatoire d’Arecibo grâce aux courbes de lumière récoltées entre 1989 et 2021. Ces dernières permettant de montrer des variations dans la rotation de l’astéroïde. « Les moments où le modèle était le plus brillant étaient clairement désynchronisés par rapport aux moments où Phaéton était effectivement observé comme étant le plus brillant. J’ai réalisé que cela pouvait s’expliquer par le fait que la période de rotation de Phaéton avait légèrement changé avant les observations de 2021, peut-être à cause d’une activité cométaire lorsqu’il était proche du périhélie en décembre 2020 », a déclaré Sean Marshall, scientifique planétaire à l’observatoire d’Arecibo, sur le site de l’université de Floride.

Phaethon

La mission japonaise Discovery+ affectée par cette découverte ?

Si l’astéroïde ne représente pas un danger pour la Terre, certaines recherches pourraient être affectées par cette récente découverte, comme celle nommée Discovery+. En effet, l’agence spatiale japonaise JAXA a prévu de lancer une mission en 2024 pour observer Phaéton. La sonde spatiale de 480 kg doit survoler l’astéroïde afin d’étudier les poussières cométaires de celui-ci. L’accomplissement de la mission Destiny+ est prévu en 2028, mais l’avancée des chercheurs d’Arecibo pourrait impacter positivement les recherches de la JAXA.

« C’est une bonne nouvelle pour l’équipe de DESTINY+, car un changement constant signifie que l’orientation de Phaéton au moment du survol du vaisseau spatial peut être prédite avec précision, de sorte qu’ils sauront quelles régions seront illuminées par le Soleil », a expliqué Sean Marshall à propos de la mission de l’agence spatiale japonaise.

Il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter pour cette mission mais également pour la vie sur Terre. Le dernier passage le plus proche de la Terre pour l’astéroïde remonte à décembre 2017, lorsqu’il avait sillonné l’espace à 10 millions de kilomètres de la planète bleue.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments