Si l’Apple Watch peut sembler être un gadget pour certains, les fonctionnalités qu’elle propose peuvent aider des milliers de personnes souffrant de problèmes cardiaques. Récemment, un homme de 48 ans a ainsi pu soigner un trouble du cœur grâce aux avertissements transmis par sa montre connectée.

L’APPLE WATCH, UNE MONTRE DÉTECTRICE DE TROUBLES CARDIAQUES

Affichage des mails, communication avec vos proches, détection des chutes, les fonctionnalités de l’Apple Watch sont nombreuses. Cependant, pour beaucoup d’utilisateurs, la montre permet de faire plus attention à sa santé. Si les anneaux d’activité viennent immédiatement à l’esprit, une autre fonctionnalité peut nous aider au quotidien : l’ECG.

Disponible depuis fin mars en France, cette fonctionnalité permet de mesurer son rythme cardiaque. Elle détecte également les pincements, les palpitations et toutes les variations BPM (battements par minute). Si elle ne remplace en rien les examens faits par des spécialistes, elle peut aider certains patients à éviter des complications. C’est ce qui est arrivé à un père de famille de 48 ans souffrant sans le savoir de bigéminisme ventriculaire.

QU’EST-CE QUE LE BIGÉMINISME VENTRICULAIRE ?

Le bigéminisme ventriculaire est un trouble du cœur qui fait que l’organe a des battements supplémentaires. Ceux-ci sont plus faibles que les battements de cœur normaux et ils peuvent être considérés comme des contractions ventriculaires prématurées. Les battements supplémentaires peuvent rendre le pompage du sang moins efficace.

L’Apple Watch de Paul Hutton, 48 ans, avait signalé grâce à ECG des baisses de fréquence cardiaque au repos. Cela a alerté le patient qui a parlé de ce problème à son médecin. Il a alors confirmé le diagnostic et suggéré à Paul de stopper la caféine pour résoudre le problème. Cependant, cela n’a rien arrangé et les alertes de l’Apple Watch continuaient.

Kanut Srinin / Shutterstock.com

UNE INTERVENTION SURVENUE À TEMPS

Paul a finalement subi une intervention chirurgicale suite à la découverte de son bigéminisme. Lors de celle-ci, les chirurgiens ont brulé de toutes petites zones de tissus cardiaques défectueux. Suite à cela, il a revérifié son rythme cardiaque sur l’Apple Watch et tout était normal.

Pour certains spécialistes, les fonctionnalités comme celle de la montre connectée pourraient « révolutionner » les diagnostics en détectant plus facilement certains symptômes avant le développement des maladies.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de