Kaspars Grinvalds / Shutterstock.com

Peu de temps après l’annonce par Google de la fermeture temporaire d’un programme similaire pour les utilisateurs européens, c’est au tour d’Apple de suspendre son programme d’écoute des conversations avec Siri, cette fois à l’échelle mondiale.

La semaine dernière, un reportage du Guardian révélait qu’Apple permettait à des sociétés tierces d’écouter les enregistrements anonymes des utilisateurs de Siri, son assistant intelligent, prétendument afin d’améliorer la qualité du service. Face à la polémique grandissante, la firme américaine a déclaré que le programme était suspendu à l’échelle internationale, le temps qu’elle procède à un examen approfondi de la situation.

Une situation assez ironique pour une société ayant toujours mis en avant la confidentialité de ses produits et tourné en dérision les modèles exploitant les données des utilisateurs afin de leur proposer des publicités plus ciblées. Comme Amazon et Google, Apple a permis à des humains d’accéder aux enregistrements de son assistant vocal, incluant toutes sortes de situations sensibles (activités criminelles, ébats sexuels…).

Selon le site TechCrunch, les conditions de service associées indiquent bien que de tels programmes existent, mais restent cependant assez floues en ce qui concerne leurs limites (les conversations analysées par des humains représenteraient apparemment moins d’1 % du volume total).

Le programme d’évaluation est désormais suspendu jusqu’à nouvel ordre, et Apple a confirmé qu’une future mise à jour de Siri permettra aux utilisateurs de choisir s’ils souhaitent participer ou non à l’amélioration du service.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de