Le respect des données personnelles est un sujet sensible qui touche tous les secteurs. Après Facebook et Huawei, c’est au tour d’Amazon d’être concerné par ce problème. Grâce à Alexa, le géant conserverait des milliers d’heures de conversations de ses utilisateurs.

UNE SIMPLE QUESTION AU CŒUR DE LA POLÉMIQUE

Cette affaire a commencé il y a quelques semaines suite à la demande d’un sénateur. Chris Coons, démocrate du Delaware, a envoyé en mai une lettre à Jeff Besos afin d’obtenir quelques informations sur Alexa. Inquiet quant à la question de l’utilisation des données personnelles, il voulait savoir pendant combien de temps les enregistrements vocaux étaient conservés.

Le 28 juin dernier, une réponse rédigée par Brian Huseman ( vice-président des politiques publiques d’Amazon) est parvenue à Chris Coons. Mais celle-ci révèle une vérité effrayante. Amazon conserve indéfiniment les conversations captées. C’est une révélation qui inquiète les groupes de défense de la vie privée.

UNE LETTRE EXPLICATIVE

La lettre stipule que toutes les transcriptions et enregistrements réalisés avec Alexa ne seront pas supprimés par l’entreprise. La seule manière de supprimer ces enregistrements est que les utilisateurs le fassent manuellement. Cependant, même en ayant recours à cette méthode, certains enregistrements peuvent être sauvegardés par l’entreprise.

Selon Chris Coons, « la réponse d’Amazon laisse ouverte la possibilité que les transcriptions des interactions vocales des utilisateurs avec Alexa ne soient pas supprimées de tous les serveurs d’Amazon, même après qu’un utilisateur a supprimé un enregistrement de sa voix. De plus, la mesure dans laquelle ces données sont partagées avec des tiers, et la façon dont ces tiers utilisent et contrôlent ces informations, n’est toujours pas claire. »

Amazon Senator Coons Respon… by on Scribd

AMAZON SUR LA DÉFENSIVE ?

Cette réponse secoue l’entreprise de Jeff Besos déjà attaquée sur le sujet il y a quelques mois. En effet, un rapport du CNET avait mis en lumière la conservation des transcriptions réalisées via Alexa. Par ailleurs, ces dernières ne sont pas anonymes.

Chaque conversation privée de tous les utilisateurs est donc associée à un compte. Si vous commandez un objet ou que vous mettez une alarme, le géant en garde donc une trace. Amazon a été contacté par le démocrate en vue d’obtenir des informations complémentaires. Cependant, le géant a répondu en disant de se référer à la lettre.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de