Antillia

Antillia est également connue sous le nom de « l’île aux sept cités ». Mais l’existence de cette île est restée au stade de légende. En effet, nul n’est parvenu à la trouver, ce qui lui a valu d’être qualifiée d’« île fantôme ». D’après les légendes, cette mystérieuse île se trouve quelque part dans l’océan Atlantique entre l’ouest du Portugal et l’Espagne. Cette île a quand même été cartographiée au XVe siècle par le cartographe vénitien Zuane Pizzigano et figure sur la carte de navigation Portolan Chart. La carte elle-même fait partie des manuscrits découverts dans la bibliothèque de Sir Thomas Phillipps, un célèbre collectionneur, en 1953. Actuellement, cette carte se trouve dans la bibliothèque James Ford Bell de l’université du Minnesota à Minneapolis.

Une carte fascinante

La paternité de la Portolan Chart serait basée sur la légende de la carte où il est écrit : « Mccccxxiiij adi xxij auosto Zuane pizzi….. afato questa carta » qui peut être traduit par « 1424 le 22 août, Zuane Pizzi… a fait cette carte ». D’après les études effectuées, la carte serait la représentation de l’Europe occidentale, du nord-ouest de l’Afrique et une grande partie de l’océan Atlantique Nord. Les chercheurs ont aussi aperçu l’île de Madère, qui avait été découverte par des marins portugais en 1419. Les archipels des Açores y figurent aussi. Pourtant, ces îles n’ont été découvertes qu’entre 1427 et 1431.

Le nom Antillia serait un dérivé du portugais « Ante-Ilha » qui est traduit par « fore-island » ou « island of the other » ou encore « opposite island ». Il est aussi possible que cette île tienne son nom des autres îles cartographiées face au Portugal continental. Ces amas de terres rectangulaires sont ce qui furent à l’origine du Royaume du Portugal. Une légende ibérique raconte qu’Antillia a été colonisée après que sept évêques wisigoths ont quitté le continent avec leur troupeau. Cela se serait produit à la suite de la conquête musulmane de l’Hispanie en 714. Peu de temps après, Pizzigano a essayé de représenter l’île et de nommer les sept colonies de l’île, d’où l’appellation « l’île des sept cités ».

Antillia, une île mystérieuse

Antillia, une île mystérieuse

L’île principale d’Antillia est représentée en rouge et porte l’inscription « ista ixola dixemo antilia » qui se traduit par « cette île s’appelle Antillia ». Au nord de l’île se trouve Satanazes ou l’« île des Diables » qui est représentée en bleu. Ensuite, à l’ouest, il y a Ymana ou l’« île de Mam ». Enfin, au-dessus de Satanazes se trouve Saya, une île en forme de parapluie. Mais la cartographie démontre qu’il existe aussi d’autres îles nouvellement signalées qui ont été appelées « groupe Antillia ».

D’ailleurs, de nombreux cartographes ont par la suite continué d’utiliser la Portolan Chart tout au long du XVe siècle. Parmi ces cartographes se trouvent Battista Beccario (1435), Andrea Bianco (1436), Grazioso Benincasa (1462, 1470, 1482) et le globe Erdapfel 1492 de Martin Behaïm.

Dans une lettre écrite par le roi Afonso V du Portugal le 10 novembre 1475, il affirme léguer au chevalier Fernão Teles « les sept cités et toutes les autres îles peuplées » qu’il pourrait trouver dans l’ouest de l’océan Atlantique. Mais Antillia finit par disparaître progressivement des cartographies à partir de 1492 lorsque les marins et cartographes naviguaient plus régulièrement à travers l’océan Atlantique.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments