Soucieux de vous tenir informés des dernières sorties gaming, la rédaction du Daily Geek Show vous présente aujourd’hui Anthem, le dernier-né de chez Bioware. Le célèbre studio de production s’est lancé dans la création d’un jeu-vidéo disponible sur PC, PS4 et Xbox One ce 22 février 2019. Que doit-on retenir ?

 

Un jeu visuellement très beau

Le studio nous a régulièrement habitué à implanter des graphismes somptueux dans ses dernières créations. À l’époque, Mass Effect 3 (2012), Dragon Age:Inquisition (2014) avaient été des coups de fouet visuels pour l’industrie du jeu-vidéo. Et aujourd’hui Anthem, solidement équipé par le moteur graphique Frostbite assure un spectacle impressionnant. Le jeu brille tout d’abord par son aspect visuel en assurant une technicité merveilleuse pour nos yeux.

En revanche, il faut savoir que le jeu a malheureusement subi plusieurs downgrade de ses graphismes, depuis ses présentations à l’E3. Si le jeu est bien en 4K sur Xbox One X par exemple, il ne faut pas se leurrer et nous sommes obligés de pointer cette pratique – de plus en plus ordinaire – visant à abaisser progressivement les graphismes.

 

Comment se porte le gameplay ?

Élément intéressant du jeu, c’est le deuxième point fort que nous pouvons trouver pour Anthem. Et ce n’est pas négligeable, puisque le gameplay, cette expérience de jeu fait partie des points les plus importants dans le test d’un jeu. Dans Anthem, vous pourrez parfaitement vous faufiler à travers des épaisses canopées d’arbres, vous balancer et explorer le magnifique paysage luxuriant que le jeu propose.

Les javelins (terme désignant les exosquelettes) sont un ajout central et assez intéressant. Leur personnalisation est complète et leur maniement bien géré. C’est assez jouissif de pouvoir se mouvoir d’une telle manière et avec une fluidité efficace.

Dans les airs ou sur terre, ce sont, au final, plusieurs expériences très intéressantes qui sont à l’honneur dans ce jeu vidéo. Reprenant des aspects des meilleurs jeux d’actions, vous aurez des combats assez agréables et haletants à réaliser contre des boss tous plus robustes les uns que les autres.

Dans les faits, Anthem vous encourage à jouer en compagnie d’alliés, que ce soit des amis ou des gens que vous rencontrerez en ligne. Le matchmaking (système de recherches de joueurs) est globalement assez efficace, même si l’on peut attendre quelques minutes parfois.

 

Un contenu assez pauvre

Malheureusement, le jeu a un contenu assez pauvre. C’est fort dommage compte tenu du gros potentiel avec lequel il partait. L’histoire et la construction du monde rendent un très mauvais service aux personnages, qui n’ont pas vraiment de personnalités marquantes au point d’en faire des véritables héros de licence. Globalement, le scénario est beaucoup trop classique, et certaines séquences sont laborieuses. Si quelques héros nous attire tout de même, il s’agit essentiellement de personnages secondaires, plus attachants et intéressants que les principaux.

Si la distribution principale est bien assurée, on peut regretter un manque d’effort sur les émotions et motivations dans les voix, que ce soit en anglais ou en français.

Concernant les différentes classes de personnes, plusieurs choix vous sont proposés. Il y a le voleur (interceptor), le mage (storm), le guerrier (colosse) et l’intermédiaire (ranger). Si vous êtes familiers des jeux de rôles, que ce soit des MMO ou des jeux solo, vous reconnaîtrez là le b.a.-ba du genre. À la fin, si nous pouvons regretter un manque d’originalité, le casting est au moins complet avec ces quatre classes bien distinguées.

La narration est également mal préparée, maladroite par moment, elle ne restera clairement pas dans les annales. Après chaque mission, vous devrez retourner à votre base d’opération, Fort Tarsis, pour en obtenir des nouvelles. Grosso modo, le mode de fonctionnement est très répétitif et les missions s’enchaînent, non sans ennui, par moment. Que ce soit un vol, un meurtre ou autre, le même principe est utilisé tout au long du jeu, la répétitivité est donc un gros défaut.

Quelques niveaux de difficultés ont néanmoins été implantés. Les ennemis arriveront plus nombreux, vous obligeant à bien vous organiser entre coéquipiers afin de pouvoir cerner et défendre convenablement toute la zone en question. Bioware avait pour but de forcer les joueurs à se creuser les méninges, en les poussant à créer de véritables plans tactiques, mais reste à voir si leur fantasme se réalisera dans les faits.

 

Des chargements très longs

L’autre gros point noir pour Anthem, ce sont ses chargements affreusement longs. Déjà présents lors de la bêta et globalement très critiqué, le jeu final semble sortir avec les mêmes problèmes. Les temps de chargement sont, en plus d’être très longs, très fréquents. On ne peut s’empêcher de se demander pourquoi aucun effort n’a été fait là-dessus. Pour vous donner un exemple, il faut parfois plus d’une minute pour arriver à rejoindre une partie, et le tout est ensuite saupoudré de bugs. Certaines personnes se plaignent même de crash et de fermetures intempestives de leur jeu.

Parfois également, des missions ont besoin d’être relancé depuis le début, car un élément d’un certain stade de cette quête ne s’est pas correctement déclenché. Si l’on peut s’attendre à ce que des mises à jour viennent résoudre ces divers problèmes, nous ne pouvons pas passer à côté de tels problèmes techniques pour un jeu de cette ampleur.

Le contenu haut level, c’est-à-dire le contenu de fin, après des heures de jeu, semble laissé pour compte et ne vous poussera pas à y passer de longues heures supplémentaires pour optimiser votre personnage. Mais sur ce point, nous pouvons espérer que Bioware continuera d’alimenter son jeu pour fidéliser ses joueurs les plus fréquents. En revanche, la présence de micro-transactions est regrettable, aussi.

Tout de même conscient du problème, Bioware a annoncé un gros patch “DayOne”. Le 22 février, jour de sortie, vous aurez à télécharger une mise à jour lourde de plusieurs gigas avant de pouvoir vous lancer dans le jeu. On espère en tout cas que les problèmes techniques seront réglés au plus vite, afin de pouvoir profiter librement du jeu vidéo, qui recèle quelques bons éléments. Bioware devrait, en tout logique, commencer par réduire les temps de chargement.

 

Que retenir d’Anthem ?

Si nous devions exprimer un avis sur Anthem, il serait pour le moment mitigé. Le jeu comporte toutefois des points positifs, comme le fait de pouvoir voler avec dynamisme dans des paysages époustouflants. L’enchaînement de diverses missions peut également plaire à certain, et quelques personnages secondaires ont une histoire qui vaut le détour. En revanche, beaucoup d’éléments viennent assombrir le tableau. L’histoire principale est difficile à suivre, mal narrée, il est difficile de jouer à plusieurs et les bugs sont omniprésents…

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de