© Proceedings of the National Academy of Sciences

Les archéologues ont mis au jour de nouvelles découvertes sur les individus datant de l’âge du bronze en Turquie. Ils ont découvert les restes d’un animal et d’un squelette humain. Les anthropologues qui ont travaillé dessus ont révélé qu’il s’agit de restes d’un jeune individu de sexe masculin et d’un chien. Les ossements dateraient d’environ 3 600 ans. Apparemment, la mort de ce jeune homme et de ce chien résulterait d’une catastrophe naturelle qui a auparavant touché la Méditerranée.

L’origine de cette catastrophe naturelle

Les plus anciennes victimes connues d’un tsunami ont été découvertes. Les archéologues qui ont fait cette découverte ont publié leurs recherches dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Il y a 3 600 ans, un volcan est entré en éruption dans la partie méditerranéenne. Les scientifiques ont affirmé que cette catastrophe est l’une des pires catastrophes que la Terre ait connues. Cet évènement a causé l’extinction de la population minoenne sur l’île de Théra que l’on surnomme aujourd’hui Santorin. En plus de cette extinction, l’éruption a aussi provoqué un tsunami qui aurait détruit toute forme de vie le long du littoral marin.

Cette explosion a causé l’effondrement de plusieurs îles et civilisations. D’ailleurs, on peut observer qu’aujourd’hui c’est devenu un cercle d’îles entouré de chambres magmatiques englouties. Malgré cette destruction, les fouilles archéologiques ont encore révélé des vestiges laissés par cette civilisation comme des structures, des poteries et même des ameublements.

© Dietmar Rabich / Wikimedia Commons L’éruption du volcan Théra a laissé des traces

La découverte du squelette

Des fouilles ont été effectuées sur le site et les archéologues ont découvert des restes d’ossements. Sur le site, les chercheurs ont mis au jour une énorme quantité de cendres et de sédiments qui devaient probablement provenir de l’éruption du volcan. D’ailleurs, ils affirment que les impacts que cela avait eu sur la zone étaient très importants. Effectivement, ils ont été induits en erreur lors de leurs premières fouilles mais des analyses des roches et des sédiments ont permis de dater exactement l’époque à laquelle la catastrophe s’est produite.

Les archéologues ont également mentionné que les restes de squelettes découverts dataient eux-mêmes de l’époque de l’éruption du Théra. Les ossements du jeune garçon avaient été découverts contre un mur. Sa position fait croire que son corps a été rejeté par un tsunami. Les archéologues ont affirmé que quelqu’un aurait essayé de déterrer les restes mais a échoué.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments