couple amour
— Elena Kharichkina / Shutterstock.com

La plupart des êtres humains ont soif d’amour et ont une croyance profondément ancrée en ce sentiment. Le côté magique et merveilleux de l’amour explique la foi que les gens ont en ce sentiment. Pourtant, d’un point de vue scientifique, la magie de l’amour pourrait être beaucoup plus terre à terre qu’on ne le croit.

L’amour permet d’accepter l’engagement

Si un grand nombre de personnes croient en l’amour et à son côté magique, d’autres restent sceptiques et affirment qu’il s’agit d’une simple réaction hormonale. Mais dans un cas comme dans l’autre, personne n’a tout à fait tort, ni tout à fait raison. En effet, l’amour et le romantisme peuvent vraiment être perçus comme de la magie, et selon la science, cela a un lien avec l’évolution. Selon une analyse réalisée par les chercheurs de l’université de Californie, la magie de l’amour est un moyen utilisé par l’être humain pour assurer sa survie.

Plus précisément, ils ont expliqué que l’aspect magique de l’amour est induit par le cerveau pour des raisons évolutives, car cela permet aux gens de prendre et d’accepter l’engagement nécessaire pour réussir à transmettre leurs gènes. En effet, l’engagement a toujours été un choix difficile pour les êtres humains, et tomber amoureux facilite l’engagement envers son partenaire. Ainsi, quand l’amour que des personnes éprouvent l’une pour l’autre a un côté magique, s’engager devient plus facile et plus évident.

De plus, si les liens qui les unissent sont plus solides, cela renforce la motivation pour survivre et se reproduire. Et c’est également ce qui exacerbe l’envie de soutenir et d’aimer sa progéniture. Autrement dit, les chercheurs estiment que l’évolution a généré l’amour comme une sorte de contrat de bail biologique. Même pour le romantisme entre les personnes du même sexe, les chercheurs ont estimé que la magie de l’amour repose essentiellement sur des bases adaptatives.  

couple amour
— Stock-Asso / Shutterstock.com

La magie de l’amour est éprouvée depuis plus de 4 000 ans

Pour établir ce lien, les chercheurs se sont intéressés à l’histoire de l’amour et à son aspect magique. Pour ce faire, ils ont examiné des lettres d’amour et d’autres documents datant d’environ 4 000 ans. De manière étonnante, il a été constaté que depuis cette époque, l’humain a gardé la même conception de l’amour. En effet, il a toujours été considéré – et ce, quelle que soit la culture – que l’amour était quelque chose de spirituel et d’inéluctable ; ou autrement dit, quelque chose de magique.  

Quant à savoir comment l’idée même de l’amour est entrée dans l’esprit et dans la culture humaine, les chercheurs ont expliqué que nos ancêtres ont sans aucun doute adopté ce mécanisme de manière adaptatif afin d’assurer la reproduction et la survie de l’espèce. Cette forme d’adaptation est ensuite devenue un trait commun transmis d’une génération à une autre. On peut ainsi conclure que si l’amour est essentiellement généré par notre cerveau – et n’est donc pas réellement magique – il est indéniable qu’on puisse le ressentir de cette manière, et c’est tout à fait normal.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments