Amazon satellites
© SeanMichealClemes / Wikimedia Commons

Amazon planche sur le projet Kuiper depuis trois ans. Visant à fournir une connexion internet très haut débit dans le monde entier en envoyant une constellation de satellites en orbite, celui-ci va bientôt franchir une étape essentielle. Mi-octobre dernier, la firme a notamment annoncé le lancement de deux satellites prototypes en orbite basse d’ici le début d’année prochaine.

Un projet annoncé en 2019

Amazon projette d’envoyer les satellites KuiperSat-1 et KuiperSat-2 en orbite terrestre basse début 2023. Initialement, il avait prévu de les envoyer à bord de la fusée RS1 d’ABL Space Systems. Cependant, celle-ci a subi des retards. Ainsi, les satellites seront finalement envoyés dans l’espace à l’aide de la Vulcan Centaur, la nouvelle fusée d’United Launch Alliance (ULA), qui décollera depuis le site de Cap Canaveral, en Floride.

L’envoi de ces deux satellites prototypes permettra à Amazon de récolter des données réelles venant de l’espace, qui serviront à compléter les données récoltées lors des simulations effectuées sur Terre. « Nous utiliserons les résultats de la mission pour finaliser la conception, le déploiement et les plans opérationnels de notre système de satellites commerciaux », a indiqué la firme dans un communiqué.

Rajeev Badyal, vice-président de la technologie pour le projet Kuiper, souligne qu’Amazon est plus qu’enthousiaste de travailler avec United Launch Alliance pour son premier envoi de satellites dans l’espace. Il note que 38 autres lancements sont prévus avec la fusée Vulcan Centaur.

satellite Terre
— Vadim Sadovski / Shutterstock.com

Plus de 3 000 satellites seront déployés par la firme

Amazon prévoit de lancer un total de 3 236 satellites en orbite basse dans le cadre du projet Kuiper, dont la moitié devrait être déployée d’ici 2026 et le reste d’ici l’année 2029. 784 satellites seront envoyés à 590 kilomètres d’altitude, 1 296 satellites à 610 kilomètres et 1 156 satellites à 630 kilomètres.

Le géant du commerce en ligne a indiqué qu’il collaborera avec United Launch Alliance, Arianespace et Blue Origin pour le lancement de ses satellites. Il note que la diversification des partenaires pour le lancement des satellites permet de limiter les éventuels problèmes et de répondre aux différents besoins du programme. En revanche, il ne prévoit pas de travailler avec SpaceX pour l’instant.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments