allaitement
© Wes Hicks / Unsplash

L’allaitement maternel est souvent présenté comme l’option nutritionnelle optimale pour les nouveau-nés, grâce à ses bienfaits tant pour le bébé que pour la mère. Toutefois, malgré l’approbation générale de la communauté médicale et les avantages avérés, l’allaitement reste un choix compliqué, semé d’obstacles et de défis pour les mères. 

Les avantages nutritionnels et émotionnels pour l’enfant

Le lait maternel est souvent qualifié de « nourriture parfaite » pour les bébés, riche en nutriments et en anticorps qui contribuent à la fois au développement physique et immunitaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il est l’aliment idéal pour la croissance et le développement des nourrissons. De plus, des études montrent que l’allaitement augmente les chances de survie des bébés durant leur première année de vie.

Outre ses bénéfices nutritionnels, l’allaitement crée également un lien émotionnel entre la mère et l’enfant, renforcé par le contact peau à peau et les échanges de regards durant la tétée. Non seulement l’allaitement apporte des bénéfices nutritionnels, mais il facilite aussi le lien émotionnel entre la mère et son enfant.

Il convient également de noter les avantages environnementaux et économiques de l’allaitement. Étant une option naturelle, il évite les coûts liés à l’achat de lait maternisé et les déchets associés à son emballage. 

Les bienfaits pour la mère

L’allaitement n’offre pas seulement des avantages aux bébés, mais également à la mère. Plusieurs études ont indiqué que l’allaitement pourrait avoir des effets positifs sur la santé des mères. Une étude de l’université de Caroline du Nord en 2011, menée par Alison M. Stuebe, a établi une corrélation entre l’allaitement et une pression artérielle plus basse chez la mère. D’autres éléments, tels que la fonction de l’hormone ocytocine dans l’allaitement, suggèrent un lien, même si les données ne prouvent pas qu’il soit direct.

Une autre étude réalisée en 2018 a révélé que l’allaitement pouvait protéger les mères contre les accidents vasculaires cérébraux. L’étude a révélé que les femmes qui avaient allaité présentaient une incidence réduite d’AVC après correction des variables de risque non modifiables.

Selon d’autres études, l’allaitement est également lié à un risque plus faible de maladie cardiaque, de cancer du sein et de diabète de type 2. Bien que les causes précises de ce phénomène soient encore inconnues, il pourrait être lié à la libération de l’hormone ocytocine. Quoi qu’il en soit, il semble que l’allaitement présente de nombreux avantages pour la santé de la mère lorsqu’il est possible.

— © Rene Asmussen / Wikimedia Commons

Les défis et les obstacles à l’allaitement

L’allaitement, bien qu’utile, n’est pas toujours possible ou facile. Les défis sont particulièrement aigus pour les mères actives professionnellement, où le temps et les installations adéquates manquent souvent pour tirer leur lait au travail. Il y a également des obstacles médicaux, comme une lactation insuffisante ou des problèmes de santé qui rendent l’allaitement difficile ou impossible.

Les femmes qui choisissent de ne pas allaiter ou qui en sont incapables sont souvent stigmatisées, subissant une pression sociétale qui valorise l’allaitement au détriment d’autres options. De même, l’allaitement en public est souvent entouré d’un tabou social, malgré les protections juridiques existantes dans certains pays. Le paysage est encore plus complexe en raison des campagnes marketing des fabricants de lait infantile, qui peuvent semer la confusion chez les parents sur la valeur nutritionnelle des alternatives à l’allaitement.

L’allaitement maternel, tout en étant bénéfique, est une décision qui doit être prise en tenant compte de nombreux facteurs, y compris la santé, le mode de vie et les convictions personnelles. Les professionnels de la santé ont un rôle crucial à jouer dans le soutien et l’orientation des mères à travers cette décision complexe. Finalement, chaque mère devrait avoir le droit de faire le choix qui lui convient le mieux, qu’il s’agisse d’allaiter, de donner du lait maternisé, ou de combiner les deux.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rustinette
rustinette
4 mois

non les femmes qui donnent le biberon plutôt que le sein ne sont pas stigmatisées c’est l’inverse par ici, et j’ai eu deux enfants, j’ai allaité le premier et pas le deuxième, c’est mon deuxième enfant qui a une meilleur santé même si les deux sont en bonne santé, le… Lire la suite »