© Payampak / Wikimedia Commons

Le château d’Alamut est une forteresse de montagne dans la région d’Alamut de la province de Qazvin dans l’actuel Iran. Au Moyen Âge, elle a servi de base centrale aux Nizari Ismaili.

Les origines de la secte

Ce que nous pouvons nous demander c’est qui sont les Nizari Ismaili ? C’était une secte qui a établi l’État de Nizari, également appelé l’État d’Alamut. Cela a eu lieu quand les adeptes du nizarisme se sont séparés au sein de l’ismaélisme et ont formé leur propre branche de l’islam chiite. L’État a été fondé par Hassan-I Sabbah (1050-1124 après J.-C.), qui a également créé un groupe militaire fidā’i. Ce groupe a notamment mené des missions d’espionnage ainsi que des assassinats d’ennemis clés et de personnalités politiques en public, dont trois califes, un dirigeant de Jérusalem et plusieurs dirigeants musulmans et chrétiens. C’est pourquoi la communauté des Nizarites était également appelé La Secte des Assassins.

© Ishvara7 / Wikimedia Commons

Le château d’Alamut fut construit vers l’an 865 par Wahsūdān ibn Marzubān, un souverain justanide de Daylam. Selon la légende, Marzubān a choisi cet endroit après avoir vu un aigle se percher sur un très haut rocher lors d’un voyage. Il l’a ainsi nommé Aluh āmū[kh]t, ce qui signifie « Enseignement de l’aigle » ou « Nid de châtiment ».

De l’ascension de l’État nizari…

Par la suite, Hassan-I Sabbah a pris possession du château en 1090 après J.-C. Il a alors opéré une série de travaux de construction pour améliorer les murs existants, et construire plusieurs autres salles ainsi qu’une série de terrasses le long de la vallée environnante pour la culture. Hassan a également fait bâtir la fameuse bibliothèque Alamut, un célèbre centre d’apprentissage scientifique, religieux et astronomique qui a attiré des universitaires et des scientifiques du monde islamique, en plus d’autres convictions religieuses.

© Auteur inconnu / Wikimedia Commons

A ce moment-là, Hassan est bien installé dans la région. Il a étendu son influence en prenant le contrôle de plusieurs bastions et en construisant de nouvelles forteresses à des points stratégiques. Moins de deux ans après la prise d’Alamut, Hassan et ses partisans se sont emparés de plusieurs villes de la région de Quhistan. Cela signerait le fondement d’un État nizari indépendant centré sur Alamut.

… jusqu’à sa perte

Plus tard, vers le milieu du XIIIe siècle, le plan d’expansion de l’Empire mongol en Asie occidentale exigeait la conquête des États islamiques. À cette époque, l’État nizari représentait une barrière qui comprenait plus de cinquante bastions. Après plusieurs défaites, Rukn al-Din Khurshah, le 27e et dernier imam des Nizarites, a ordonné à tous les châteaux de Nizari de la vallée de Rusbar de capituler et d’évacuer. Tous l’ont fait, sauf Alamut qui a résisté.

— Kader Raziq / Shutterstock.com

Les Mongols ont finalement atteint Alamut en 1256 après J.-C., qui fut obligée de se rendre. Le château et la célèbre bibliothèque furent détruits. Quelques années plus tard, en 1275, les Nizari Ismaili ont repris et détenu Alamut mais celle-ci fut très rapidement et définitivement récupérée par les forces mongoles. Cet évènement marqua la fin du règne des Nizari Ismaili dans la région.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments