LE SALSIFIS NOIR

Au sein de la famille des Astéracées, le salsifis noir était surnommé barbe-de-bouc par les Grecs. À l’époque, on lui vantait des vertus médicinales presque miraculeuses. Il sauvait de l’empoisonnement, des problèmes cardiaques et de la peste. Le goût de sa racine est doux et sucré. Comme les cornichons, ce légume peut se conserver dans du vinaigre.

L’action conjointe des vitamines E et B purifie l’intestin. D’autre part, il serait un rempart contre les céphalées. En Europe, on comptabilise plus de quarante variétés de salsifis. En France, elles sont au nombre de trois, mais elles demeurent indispensables dans la cuisine moderne. Pour l’anecdote, à Lyon, la tresse de la marionnette préférée des enfants, Guignol, est surnommé le salsifis.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de