Bientôt, il y aura la 4G sur la Lune !

Alors que certains travaillent à la colonisation de Mars et la découverte d’exoplanètes, une nouvelle mission rejoint les nombreux projets déjà en cours : la mise en place d’un réseau 4G dans l’espace. Ce projet très sérieux va voir le jour dans quelques années et il pourra permettre aux astronautes d’avoir Internet grâce à un routeur installé sur la Lune.

OFFRIR UN RÉSEAU MOBILE AUX ASTRONAUTES ?

Si Donald Trump souhaite installer une base sur la Lune, Vodafone Allemagne et Nokia souhaitent eux aussi laisser une trace sur notre satellite. Les deux géants des télécommunications veulent installer une couverture réseau sur la Lune. En partenariat avec Audi et les scientifiques et ingénieurs de PTScientists, les deux firmes sont en train d’imaginer un appareil capable de permettre aux astronautes de se connecter en 4G.

La Lune va donc disposer de son propre réseau mobile, mais celui-ci ne sera pas aussi rapide que la 4G utilisée sur Terre. En plus d’offrir un accès 4G aux astronautes, le routeur permettra également à deux robots déjà installés sur la Lune de communiquer avec la Terre en direct lors de leurs explorations.

QUAND LA 4G SERA-T-ELLE DISPONIBLE SUR NOTRE SATELLITE ?

Pour profiter de la 4G lunaire, les astronautes et touristes spatiaux vont devoir encore patienter un peu. Le routeur, qui ne pèse qu’un kilo, est en cours de développement. Si ce dernier n’est pas retardé, son lancement devrait avoir lieu en 2019 et c’est une fusée SpaceX Falcon 9 qui aura pour mission de l’amener sur la Lune.

UN DÉSIR DE RÉSEAU DÉJÀ EXPÉRIMENTÉ

Si la nouvelle a quoi de étonner, ce n’est pourtant pas la première fois que le réseau tente de s’installer sur la Lune. En 2014, les ingénieurs du MIT ont amené Internet à haute vitesse sur la Lune, il était ainsi connecté à la Terre grâce à la technologie laser.

Avec ce projet, le réseau mobile franchit une nouvelle étape même si Hannes Ametsreiter, directeur général de Vodafone Allemagne, rappelle qu’il « implique une approche radicalement innovante du développement de l’infrastructure de réseau mobile ».


Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret