3 raisons d’aller voir First Man, le récit haletant du premier pas sur la Lune

Il y a bientôt 50 ans, un événement historique a eu lieu à 384 400 km au-dessus de nos têtes. Par un jour de juillet, Neil Armstrong posait pour la première fois le pied sur la Lune. Un exploit qui a nécessité beaucoup de travail et qui est aujourd’hui raconté dans First Man, un biopic fascinant sur la vie du premier homme ayant marché sur notre satellite.

 

LA GENÈSE D’UN MOMENT HISTORIQUE

Le 21 juillet 1969 est une date majeure dans l’histoire de la conquête spatiale. Des millions de téléspectateurs devant leur télévision assistent en direct à un exploit. Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins se préparent, après des années de travail, à atterrir et marcher sur la Lune. First Man retrace en détail l’événement, depuis l’annonce de la mission jusqu’à sa réussite.

Pour ceux qui ont vécu l’événement comme pour les plus jeunes qui l’ont juste appris à l’école, First Man les plonge dans l’atmosphère de l’époque en dévoilant tout ce qui se cache derrière ce tour de force. Difficultés techniques, entraînements intensifs, doutes, tests et lancement, aucun élément n’est oublié. Le film nous rappelle ainsi à quel point le travail de la NASA a été complexe sur la mission Apollo 11.

 

RYAN GOSLING SUR LES PAS DE NEIL ARMSTRONG

Histoire adapté de la biographie éponyme (First Man – Le Premier Homme sur la Lune), First Man est le nouveau film de Damien Chazelle. Après La La Land, le réalisateur choisit de nous livrer un drame aussi fort en émotions que son précédent film.

Pour raconter la vie de Neil Armstrong, Damien Chazelle a fait appel à son acteur fétiche : Ryan Gosling. Si jouer dans un biopic est parfois une épreuve, l’acteur réussit avec brio l’exercice. Ryan Gosling nous offre le portrait d’un homme déterminé qui n’hésite qui contient ses émotions jusqu’à exploser intérieurement.

 

UNE VIE, UN DÉFI, UN RÊVE

Au-delà de la mission Apollo 11, First Man est avant tout une mise en images de la vie de Neil Armstrong. Astronaute brillant mais aussi père de famille, le film retrace le parcours de cet homme déterminé qui avait un rêve. Loin de vivre une vie normale, First Man montre que viser la Lune implique des sacrifices.

Entre plusieurs épreuves personnelles et plus de 8 ans d’entrainement, les démons de Neil Armstrong sont mis en avant. L’exploit est grand mais les sacrifices pour y parvenir le sont tout autant et First Man nous le montre dans un film passionnant et bouleversant.


Chaque seconde, la Lune parcourt 1 kilomètre autour de la Terre sur son orbite, à une vitesse de 3680 km/h.

— @DailyGeekShow