13 165 personnes connectées

Cette technologie a été conçue pour sauver la vie de milliers de kangourous risquant d’être percutés sur la route

une-kangouroucollision Un kangourou traversant la route devant un panneau de signalisation en Australie via Shutterstock

En France, lors d’un trajet nocturne en voiture, il n’est pas rare d’apercevoir dans les rues de campagne ou de forêt, des animaux sauvages : renards, lièvres, parfois chevreuils ou sangliers. Près de 30 000 collisions ont lieu en France par an. En Australie, c’est près de 20 000 rien qu’avec des kangourous ! C’est pourquoi l’entreprise Volvo a mis au point un système permettant d’éviter ces chocs afin de protéger l’animal et le conducteur.

A Tidbinbilla près de Canberra, les ingénieurs de Volvo essayent de limiter ce problème en installant dans leurs voitures un détecteur composé d’une caméra au niveau du pare-brise fonctionnant avec un radar. Cette innovation préviendrait les conducteurs de la présence d’un animal sur la route et ferait stopper net le véhicule si besoin. Naturellement, ce genre de technologie a déjà été mise en place de nombreuses fois, notamment pour diminuer le nombre d’accidents comportant des piétons, des cyclistes… En Suède par exemple, ce système est utilisé pour gérer les collisions avec les rennes ou les vaches, mais ces animaux sont bien plus gros et bien plus lents que les kangourous.

Ces nouveaux radars sont en train d’être calibrés pour s’adapter à la taille, l’environnement et la vitesse des kangourous. C’est un travail assez laborieux dans la mesure où ces animaux sont assez imprévisibles, mais les ingénieurs de Volvo réunissent des données sur les habitudes et le comportement de ces animaux sur le bord des routes. Le système mis en place pour éviter les kangourous traite près de 15 images par seconde et est d’une réactivité deux fois supérieure à celle de l’être humain. En effet, le conducteur a besoin de près d’une seconde pour avoir un réflexe, le détecteur n’aurait besoin que de quelques dixièmes de seconde, voire moins.

01-kangourou-nickliv

En plus de sauver de nombreux animaux, ce détecteur permettrait également de diminuer le nombre d’accidents de voiture pouvant coûter la vie aux conducteurs souhaitant éviter la collision avec le kangourou. Naturellement, cela diminuerait grandement les coûts de réparation. Comme l’explique Jason Pajaczkowzki d’Autoco, les réparations après une collision se situent entre 10 000 et 15 000 $. Bien que plus léger qu’un sanglier, le kangourou reste un animal puissant. Les dommages causés par la collision coûtent près de 75 millions de dollars chaque année.

Ce système est très impressionnant. C’est une belle avancée que de le placer dans les prochaines voitures produites. Il est assez encourageant de se dire que la vie des animaux peut être prise en compte, sachant que beaucoup d’entre eux meurent après avoir été percutés sur la route. Pensez-vous que ce genre d’innovation va faire diminuer le nombre d’accidents ou que la technologie ne peut remplacer les réflexes humains tels que le freinage ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux