13 851 personnes connectées

8 super-héros devenus politiciens durant leurs carrières de justiciers masqués

Vous le savez, pour réussir en politique, l’image que l’on perçoit d’un candidat est d’une importance capitale. Rien d’anormal donc, à ce que ceux qui sauvent quotidiennement la planète de toutes sortes de menaces se retrouvent en tête des sondages ! SooGeek vous propose de découvrir les super-héros qui se sont fait une place en politique.

Apparemment, la super-vision et la super-force ne suffisent pas à sauver le monde et pour changer les choses, certains de vos héros préférés n’hésitent pas à se lancer dans des campagnes politiques, réussissant parfois à se hisser jusqu’à la tête de leur pays.

 

Iron Man 

 

iron-man-une

 

Malgré une intelligence hors norme et la sympathie du public, Iron Man n’est certainement pas l’homme à qui donner de grandes responsabilités et pour cause, après avoir été nommé Secrétaire d’Etat à la défense par le président des Etats-Unis, il tomba sous l’emprise de La Sorcière rouge qui profita de son pouvoir pour le tourner en ridicule en le forçant à insulter des diplomates lors d’un sommet des Nations Unies. Dans le même temps, un rival du héros nommé Clarence Ward lui vola un prototype d’armure et tua tous les membres du conseil d’administration de Stark Industries ainsi que la petite amie du moment, Rumiko Fujikawa. Suite à ce massacre, Stark fit le choix de démissionner du gouvernement.

 

Batgirl

 

barbara-gordon-batgirl

 

Nous vous en parlions il y a quelque temps déjà, l’histoire des Batgirls est loin d’être simple et tout en tentant de résoudre ses problèmes personnels, l’héroïne a fait le choix de lutter pour la justice aussi bien dans l’ombre que par des voies plus conventionnelles. En effet, Barbara Gordon fut Secrétaire d’Etat dans les années 70 sous la plume de Gardner Fox. De même que son père, elle dédiait jour et nuit pour débarrasser Gotham de sa criminalité et c’est à Washington DC qu’on lui offrit une vraie chance de changer les choses.

 

Green Arrow

 

oliver-queen-mayor

 

En tant que personnage public de Star City, Oliver Queen s’est souvent retrouvé sous les projecteurs et cette renommée l’a aidé a se faire élire maire de la ville dans la série One Year Later (publiée en 2006). Tout en continuant sa mission de justicier, Green Arrow se confrontait jour après jour aux problèmes qui rythment la vie politique. Après son élection, il prit le parti de faire des déclarations et actions chocs dans le but de faire profiter les quartiers pauvres de sa ville des bénéfices du système politique. Evidemment, en tant que maire de la ville, il dut condamner les actions de son alter ego masqué. Tout en rejetant tout lien avec Green Arrow, il faisait chanter des politiciens corrompus, développait une équipe d’élite pour soutenir ses actions nocturnes et finançait d’autres super-héros dont les Outsiders, qui ne bénéficiaient pas de la sympathie des citoyens. Ce dernier point, révélé au grand public, entama la carrière d’Oliver Queen mais ce n’est qu’après avoir été démasqué par la police qu’il dut abandonner son poste et sa ville.

 

Flash

 

flash-maire

 

Jay Garrick, le premier Flash, est un personnage fascinant et si ses aventures super rapides passionnent les lecteurs de comics depuis sa première apparition en 1940, il est bon de noter que sa carrière politique fut aussi couronnée de succès sur la Terre 2 (Earth 2). Sans aller jusqu’à se lancer dans une campagne présidentielle, The Flash s’est tout de même installé dans le fauteuil de maire de Monument Point.

 

Wonder Woman

 

wonder-woman-future

 

Ce n’est plus à prouver, Wonder Woman est une icône féministe. Supportée par les mouvements revendiquant les droits des femmes dans les années 40, le comportement et la force de caractère de l’héroïne ont porté son nom jusqu’aux urnes. Créée trois ans après Superman et deux après Batman par William Moulton Marston, un psychologue diplômé de Harvard, elle avait pour but de promouvoir une image forte de la femme auprès des jeunes lecteurs de comics. Issue d’une île isolée du monde et régie par des femmes et notamment sa mère, Hippolyte, l’héroïne, s’en échappe pour donner une chance au monde extérieur, dirigé par les hommes et ce, contre l’avis de ses proches. Sur l’image présentée ci-dessus, l’amazone est en pleine campagne électorale et pour cause : alors qu’elle retrouve sa mère pour l’informer de la place des femmes dans le monde des hommes, Hippolyte lui confie avoir vu l’avenir, un avenir dans lequel Diana Prince est présidente des Etats-Unis.

 

Captain America

 

captain-president

 

Captain America s’est souvent confronté aux milieux politiques américains : mis sur le devant de la scène politique, le personnage symbole de la force de la nation fut souvent choisi pour représenter les citoyens. Si, de mémoire, on se souvient facilement de quelques-uns de ses refus d’intégrer le bureau ovale, il est bon de noter qu’il n’a pas toujours fui ses responsabilités. C’est en 2012 que la nouvelle tombe : Marvel sacre son héros phare président des Etats-Unis dans la collection Ultimate Comics, The Ultimates, qui place ses aventures dans un climat moderne, reprenant les problèmes de société. Avant ça, il s’était déjà illustré en tant que chef d’Etat dans la collection « What if » : il y acceptait de concourir au poste de président dans le Nouveau Parti Populiste américain.

 

Superman

 

super-man-president

 

Eh oui, votre héros en slip préféré s’est lui aussi retrouvé face aux citoyens américains pour prêter serment sur la bible. Après avoir sauvé la planète et les Etats-Unis à maintes reprises, ses efforts sont récompensés et malgré ses origines extraterrestres, le personnage phare de DC Comics est élu président des Etats-Unis. Dans les comics Final Crises #7, l’histoire se déroule sur une Terre différente du Multiverse et Superman se nomme Calvin Ellis. Afro-américain dont la création a été inspirée de Barack Obama. Clark Kent est aussi élu président des Etats-Unis en 1991 dans la collection Armageddon 2001, longtemps avant que son nemesis, Lex Luthor, n’atteigne la même place. Le nombre de comics et univers différents dépeignant le personnage permet une certaine liberté aux auteurs qui n’hésitent pas à placer le Kryptonien dans des situations plus différentes les unes des autres et souvent farfelues.

 

Thor

 

thor-president

 

En plus du poste convoité de fils d’Odin, Thor s’est essayé à la politique dans les Ultimate Fantastiques. Elu président, il ordonna que chacun de ses citoyens souhaitant être doté de pouvoirs les obtienne au moyen de pilules créées par les Skrulls. Dans cet univers, le héros est tué par les Skrulls alors que ces derniers tentent le tout pour le tout dans le but d’achever leur plan et de détruire la race humaine.

 

Vous l’aurez compris, le monde des comics est plein de super-héros qui feront leur possible pour sauver l’humanité, y compris se lancer en politique ! S’ils ne sont pas des habitués de la Maison-Blanche et si ces incartades scénaristiques sont souvent critiquées, il est tout de même remarquable de la part des auteurs de donner un aspect réel à leurs histoires. Avec des héros engagés politiquement, il y a fort à parier que certains jeunes lecteurs iront plus facilement se renseigner sur leurs droits et devoirs de citoyens ! D’après vous, quel est le héros qui a le plus de chance de connaître une grande carrière politique ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux