12 472 personnes connectées

Plongez au coeur de l’industrie chinoise du cheveu humain en parcourant l’ancestrale route de la soie

L’ancienne route de la soie n’a rien perdu de son histoire et sert aujourd’hui à exporter un tout autre genre de matériaux : des cheveux humains. DGS vous emmène à la découverte de cette route marchande qui permet depuis toujours les échanges entre l’Orient et l’Occident.

La Hair Highway (comprenez la Route des Cheveux) emprunte le même chemin que celui de l’ancienne Route de la Soie qui servait au partage de technologies, d’idées et de soie entre l’Ouest et l’Est. Studio Swine, un cabinet de design tourné vers le respect des cultures et de l’environnement, a décidé de parcourir la Hair Highway pour comprendre le fonctionnement de cette industrie et examiner son potentiel en tant que ressource. Dans la province de Shandong, en Chine, Studio Swine a suivi le voyage des cheveux, depuis les personnes qui vendent les leurs jusqu’aux marchés et usines qui les commercialisent.

Grâce à cette investigation, Studio Swine a découvert une alternative écologique et esthétique permettant de réduire l’exploitation des ressources naturelles. Ainsi, en mélangeant cheveux et résine naturelle, on obtient un matériau composite élégant qui rappelle comme deux gouttes d’eau l’écaille de tortue. Ce mélange naturel a donné lieu à une superbe collection d’objets inspirés du style décoratif de Shanghai dans les années 1930. Découvrez sans plus attendre cette vidéo qui met en lumière le fonctionnement de l’industrie du plus gros pays exportateur de cheveux humains au monde et présente les oeuvres de Studio Swine.

resine-cheveux-blong

homme-moto-transporte-cheveux

homme-scooter

sac-cheveux

vendeurs-cheveux-marche

transaction-cheveux

homme-tient-cheveux-dans-mains

meches-cehveux-bruns

homme-travaille-cheveux

lavage-cheveux

cheveux-teints-brun-blond

resine-cheveux

cheveux-batons

mobilier-resine-cheveux

cheuveux-dans-meubles

table-decoration-cheveux-resine

C’est une belle vidéo que nous livre ici Studio Swine. Chez DGS, on trouve l’organisation de cette industrie du cheveu vraiment impressionnante. Cependant, cela témoigne d’un niveau de pauvreté alarmant… Et vous, que pensez-vous de ces femmes qui sont prêtes à vendre leur chevelure en échange d’un peu d’argent ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français