12 653 personnes connectées

Tout comme vous, ce robot est conscient de sa propre existence et peut imaginer les réactions des autres

La conscience de soi ne relève pas uniquement de la biologie ou de la philosophie. Hector, un robot développé par les chercheurs de l’université de Bielefeld (Allemagne), est lui aussi doté d’une intelligence spécifique lui permettant d’avoir conscience de lui-même. SooCurious vous invite à comprendre le fonctionnement de ce robot hallucinant.

Hector sait bouger, Hector sait marcher (tout comme Spot, le chien-robot ultra sophistiqué) et Hector sait avoir conscience de lui-même. Les scientifiques de Bielefeld ont en effet prouvé, grâce à de nombreuses études, que leur robot Hector était doté d’une forme simple de conscience. En développant un logiciel architectural ultra complexe, ces chercheurs sont même allés encore plus loin : Hector peut dorénavant se voir comme les autres le voient. « Notre robot est doté de la conscience réflexive, explique le Dr Holk Cruse, professeur à l’université de Bielefeld. Il peut ainsi être conscient de lui tout en se sentant différent de l’Autre. »

Les biologistes en charge du développement de ce robot intelligent ont d’abord focalisé leurs études sur le mécanisme physiologique du phasme. Ils ont ainsi calqué les mouvements de cet étrange insecte sur Hector, alors capable de se promener et de prendre l’information des obstacles qui se trouvaient sur son chemin. Pour continuer l’avancée du logiciel, les chercheurs ont ensuite testé leurs innovations successives sur ordinateur avant de les transférer sur Hector. Innovations dont faisait partie la capacité de conscience de soi.

robot-hector-conscience-soi

Le logiciel développé par l’université de Bielefeld permet à Hector d’avoir un « comportement imaginé », c’est-à-dire qu’il est doté de la faculté d’imagination dans certaines situations. En cas de problème, le robot va chercher de nouvelles solutions et évaluer la faisabilité de l’action qu’il entend entreprendre. Ainsi, comme l’admettent les scientifiques, savoir imaginer et évaluer des situations sont des caractéristiques centrales d’une forme simple de conscience. Par exemple, il est possible pour Hector de se diriger automatiquement vers la station de charge si dans son imagination il se rend compte qu’il en a besoin. Ces « états mentaux internes », comme les décrivent les scientifiques allemands, sont littéralement des intentions.

Les chercheurs ont également identifié comment ces propriétés émotionnelles peuvent se manifester dans le système. « Les émotions peuvent être lues à partir de comportements. Par exemple, une personne qui est heureuse prend plus de risques et prend des décisions plus rapidement que quelqu’un qui est anxieux », dit Holk Cruse. Grâce à l’ensemble de ces avancées technologiques, Hector a pu observer son état mental intérieur – ses humeurs – et ainsi diriger ses actions en conséquence. « Ce qui rend Hector unique, ce n’est pas seulement l’expansion de notre logiciel mais ce sont aussi les facultés de base d’un robot qui est en mesure d’évaluer l’état mental des autres. Il peut être capable de détecter les intentions ou les attentes des autres et agir en fonction de cela », confirme ainsi le Dr Cruse. En outre, le robot est en mesure de penser et d’analyser ce qu’un sujet attend de lui.

 

Cette technologie est vraiment ahurissante. En remettant en cause toutes les théories sur la conscience de soi, Hector, le robot intelligent, remet également en cause la science du vivant. Ainsi, ayant conscience de son existence mais étant un robot, Hector fait-il partie des êtres vivants ? À la rédaction, cette question nous turlupine profondément et les avis divergent. Quelle est votre opinion ?

Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.

— Madame de Sévigné