12 755 personnes connectées

Les orques massacrent de plus en plus de requins blancs : les chercheurs tentent de savoir pourquoi

Un phénomène étrange se déroule au large des côtes sud-africaines : des grands requins blancs apparaissent morts sur les plages avec certains de leurs organes retirés de façon presque chirurgicale. Des orques seraient en cause.

Une partie de chasse inhabituelle

Si les légendes urbaines voulaient voir le grand requin blanc comme une créature violente, au sommet de la chaîne alimentaire, cette idée devrait être revue après l’observation d’un phénomène très étonnant au large des côtes sud-africaines. Depuis quelques mois, des corps de grands requins blancs sont découverts morts sur les plages avec certains de leurs organes, le foie et parfois même le cœur, arrachés de façon chirurgicale. Les premières analyses indiqueraient un possible coupable : les orques !

Les autopsies ont été réalisées par Alison Towner, une biologiste spécialisée dans l’étude des grands requins blancs. L’un des corps a été découvert le 24 juin dernier, mort récemment avant la découverte par les scientifiques. Cela a permis de mieux comprendre les conditions qui entourent sa mort : son estomac, ses intestins, son foie et ses testicules avaient été arrachés, ce qui a causé une perte de sang importante. La carcasse mesurait cette fois 4 mètres de long, ce qui fait de ce requin la quatrième plus grande victime de ces attaques. Le plus massif mesurait 4,9 mètres, cette femelle a en plus été le plus grand requin jamais autopsié dans la région.

Les orques encore présents sur les scènes de crime

Pour ce qui est des orques, les scientifiques ne sont pas arrivés à cette conclusion uniquement en analysant les blessures, les prédateurs auraient été vus en train de fuir « la scène du crime ». Suite à ces attaques, les scientifiques semblent avoir plus de mal que d’ordinaire à retrouver des traces des grands requins blancs qui semblent avoir fui la région. Depuis début mai, ces attaques se font régulières et surprennent les experts. Si les orques sont d’excellents chasseurs, il est très rares qu’ils s’attaquent à des requins blancs, qui sont les prédateurs les plus redoutables de ces eaux en temps normal.

Un nouveau prédateur dans la région

Cependant, l’absence des organes observée n’est pas anormale. Certains organes semblent avoir plus de valeurs nutritionnelles pour les orques qui se concentrent donc uniquement sur ces parties. Ainsi, lors d’attaques d’orques sur des groupes de baleines, les chasseurs ont pour habitude de ne tuer que les baleineaux et ne consomment que leur langue qui semble particulièrement riche en protéines.

La théorie actuelle est que les orques se nourrissent des foies de requins parce qu’ils particulièrement riche graisse. Cet organe dont le poids peut dépasser 60 kg leur apporterait leur dose de squalène, un composé chimique similaire aux stéroïdes trouvé en quantité dans les foies de requin.