13 122 personnes connectées

20 des meilleures publicités Playstation pour célébrer comme il se doit les 20 ans de la célèbre console de jeu

La console phare de Sony a 20 ans ! Au-delà du fait que la PlayStation s’est durablement placée comme l’une des meilleures machines vidéoludiques de tous les temps, il ne faut pas oublier que les publicités de la marque sont tout aussi mémorables. Afin de fêter cet heureux évènement, DGS partage avec vous 20 des meilleurs spots publicitaires diffusés pour cette console mythique.

 

1. Vous n’êtes pas prêt (1994)

manette

course

 

2. Publicités pour Crash Bandicoot (1996)

deguisement

voiture

 

3. PaRappa le Rappeur (1997)

parappa

grand-pere

 

4. Twisted Metal 2 (1997)

bataille

vehicule

 

5. Publicité spécial Noël (1997)

canape

repas

 

6. Twisted Metal 3 (1998)

clowns

camion-arme

 

7. Spyro le Dragon (1998)

mouton

spyro

 

8. Publicité pour l’hypothétique PlayStation 9 (1999)

visage

playstation-9

 

9. Double vie (1999)

chambre

metro

 

10. Tekken Tag Tournament

maitre

duel

 

11. Publicité inspirée de Twin Peaks (2000)

homme-perdu

femme-chut

 

12. Publicité Jak et Daxter (2001)

police

jak-daxter

 

13. Ratchet et Clank (2002)

caravane

partie

 

14. Mountain (2003)

foule

piscine

 

15. Publicité pour la PlayStation portable (PSP, 2004)

joueurs

psp

 

16. Publicité « Bébé » pour le lancement de la PlayStation 3 (2006)

salle

bebe

 

17. Mec, achète la tienne (2010)

console-portable

escalator

 

18. Mamie (2010)

employe

grand-mere

 

19. Michael (2011)

snake

soldats

 

20. God of War, publicité spécial Super Bowl (2013)

cendres

kratos

 

Toutes ces publicités réveillent en nous de fantastiques souvenirs ! Les spots promotionnels dédiés au jeu vidéo sont bien souvent déjantés et on aime particulièrement la touche apportée par Sony. La série sur le personnage Crash Bandicoot reste notre préférée. Quelle est la pub qui vous a le plus amusé ?

Ces articles vont vous plaire

— André Gide

Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.