12 284 personnes connectées

Vous pouvez désormais consulter l’intégralité des contenus de la NASA gratuitement

Il est désormais possible d’explorer les divers médias de la Nasa sur Internet. En effet, l’Agence spatiale américaine a mis à disposition du public un nouvel outil de recherche multimédia qui rassemble la riche collection de photographies, fichiers audio et vidéo de l’agence.

Le patrimoine de la conquête spatiale nous est enfin disponible grâce à cet outil de recherche multimédia mis en ligne par la NASA. Depuis fin mars 2017, cette banque multimédia réunit les 60 collections de l’agence dans une même base de données qu’il est possible de consulter et de télécharger à sa guise. Pas moins de 140 000 photographies, fichiers audios et vidéos sont accessibles via un site prévu à cet effet.

La bibliothèques d’images et de sons de la NASA renferme de véritables trésors, certains datant même de 1962 ! On peut donc retrouver les photos les plus récentes, mais également 55 ans d’archives de l’agence, pour pouvoir voyager à travers le temps et l’espace. A défaut de pouvoir réellement parcourir l’espace, vous pouvez tout de même découvrir la richesse spatiale en ligne à travers des images et des sons incroyables.

Écoutez les émissions de radios captées par Cassini lors de son approche vers Saturne:

Cette image en fausses couleurs du Spitzer Space Telescope de la NASA montre les «montagnes» où les étoiles sont nées
Edward White lors d’une sortie dans l’espace pendant la mission Gemini 4
La « Mystic Mountain » capturé par Hubble
La navette spatiale Atlantis avant son lancement

Les sons de l’espace interstellaire enregistrés par Voyager :

La galaxie Andromeda, voisine de la Voie Lactée
La capture la plus détaillée de la Nébuleuse du Crabe par Hubble
L’astronaute Sunita Williams , mécanicienne pour l’Expédition 32
Une aurore australe capturée par l’Expédition 29

Ergonomique, le site permet de filtrer les médias par date mais également par genre, en fonction de l’objet recherché. L’agence indique tout de même que la collection n’est pas « exhaustive, mais fournit plutôt le meilleur de ce que la NASA peut rendre public ».

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux