12 193 personnes connectées

Véritable tradition japonaise, les jardins zen se prêtent aussi bien à la contemplation qu’à la méditation

Le jardin zen est une source de fascination pour le monde entier. Pour le pratiquant, c’est avant tout un lieu dont l’entretien permet une autre forme de méditation. Une fois le jardin fini, cela devient un endroit calme pour pratiquer la contemplation d’un environnement naturel à une plus petite échelle. Venez décrypter la signification et l’histoire des jardins zen.

 

Le jardin zen est l’une des pierres angulaires de la vie spirituelle japonaise. Un jardin zen se différencie des autres dans sa signification, mais aussi dans son organisation et son aspect. Il s’agit d’un jardin fermé sur les côtés et d’un bac plus ou moins grand qui sera rempli de sable ou de graviers. Par-dessus seront disposés d’autres éléments végétaux et des rochers qui renvoient à l’image d’îles sur l’océan représenté par le gravier. L’océan de petits cailloux sera ratissé quotidiennement par les moines ou les pratiquants pour donner l’illusion de vagues grâce aux stries du râteau.

 

ls-jardinzen-jardin

 

Il est important que le jardin se fonde dans son environnement malgré sa séparation distincte avec ce dernier. La pureté et la simplicité de son design seront donc accentués d’abord en fonction de ce qui l’entoure. En ce qui concerne le choix de gravier, là aussi, il y a des dizaines de choix, suivant la dimension des grains et la couleur qui ont toutes une signification particulière. Les rochers seront avant tous sélectionnés pour leurs formes qui doivent être élégantes tout en rappelant une île. Sur ces îles fictives, on déposera du lichen et de la mousse pour rappeler une forêt miniature.

Si certains jardins s’arrêtent à l’étape des rochers, d’autres rajoutent d’autres éléments après la pose de la mousse avec des plantes, des fleurs et parfois même des objets comme une lampe. Si les objets sont acceptés, ils doivent impérativement être faits de bois et non de métal, afin de se fondre dans le jardin. Il y a donc des dizaines et des dizaines de choix à faire avant de passer à la création du jardin. Son design est de toute façon la partie la plus prenante, car l’entretien reste minime une fois l’ensemble en place.

 

ls-jardinzen-moine

 

Il s’agit surtout de balayer doucement le gravier pour enlever les feuilles mortes des arbres environnants et toutes les poussières. Ensuite il faut ratisser l’ensemble, s’occuper des plantes et de la mousse si nécessaire et de nouveau ratisser, aplatir la surface de façon uniforme et ensuite passer le râteau pour créer l’ensemble des vagues de la façon désirée. C’est en réalité cet entretien qui est l’une des fonctions premières du jardin. Le moment passé à s’occuper du jardin est un moment parfait pour méditer et ne faire qu’un avec la nature et son environnement.

Symboliquement, le jardin peut cependant avoir une portée historique, spirituelle ou tente de se rapprocher de l’essence de la philosophie zen. Durant la période de Heian (794 – 1185), les rochers symbolisant les montagnes étaient aussi une métaphore pour l’empereur. Dans ce sens, les rochers devaient être accompagnés de plus petits rochers tout autour pour symboliser les sujets de qui le règne de l’empereur soutient. Le jardin du Ryoan-ji de Kyoto (Temple du repos du dragon) est certainement le plus connu de tous les jardins zen et se caractérise par la simplicité de son jardin de pierres. Une esthétique qui fait écho à la méditation zen dans sa globalité.

 

ls-jardinzen-ryoan

ls-jardinzen-entretien

 

Profitant de l’environnement tranquille du jardin, les pratiquants prennent le temps de méditer, que ce soit par contemplation ou durant le ratissage des graviers. Le fait de changer perpétuellement les formes que prend le gravier rappelle les changements des vagues de l’océan et l’évanescence des choses. Seriez-vous prêt à faire un jardin zen chez vous ou préférez-vous garder un jardin traditionnel ?

Ces articles vont vous plaire

Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret