12 815 personnes connectées

Après les fusées recyclables, SpaceX veut offrir Internet à toute la population de la Terre

D’ici quelques années, SpaceX pourrait bien révolutionner Internet,  grâce à un projet ambitieux : installer un réseau de satellites capables de fournir le monde entier en haut débit et de se mettre à jour en suivant l’évolution des technologies sans avoir à gérer le problème des câbles.

Plusieurs étapes de lancement

SpaceX, dirigée par Elon Musk, vient d’annoncer son intention de placer en orbite basse autour de la terre un certain nombre de satellites pour fournir la planète en Internet. Le premier serait lancé cette année, un second début 2018 et le service serait opérationnel en 2024, selon les déclarations de Patricia Cooper, vice-présidente de SpaceX au département des satellites. Les premiers satellites seraient des prototypes, et les choses sérieuses commenceraient en 2019 avec plusieurs phases d’envoi.

Selon les prévisions, c’est en 2024 que tout fonctionnera parfaitement, avec des appareils opérant sur les bandes Ka et Ku. Afin de limiter les coûts et de ne dépendre d’aucune entreprise concurrente, SpaceX compte lancer les satellites avec son propre Falcon 9.

Un projet ambitieux

Au total, environ 4 425 nouveaux satellites devraient peupler l’orbite basse de la Terre, entre 1 110 et 1 325 km d’altitude. Ces bases en orbite disposeront d’un soutien au sol composé de centres de contrôle, de stations passerelles et autres équipements terrestres. Pour donner un ordre d’idée, il y a actuellement 1459 satellites en orbite autour de la Terre. SpaceX voudrait en lancer le triple, ce qui rendrait potentiellement compliqué et dangereux l’envoi de futurs satellites et sondes spatiales en encombrant l’espace.

Une capacité hors du commun

Avec un tel réseau de satellites, les avantages seraient énormes. Patricia Cooper résume : « Les défis habituels liés au creusement des tranchées, à l’installation des fibres et à la gestion des droits de propriété peuvent être sensiblement évités grâce à un réseau haut débit situé dans l’espace ».

Le réseau serait également capable de rester à jour au gré des évolutions technologiques. Nous ne nous retrouverions donc pas avec des milliers de satellites périmés quelques années seulement après leur lancement. De plus, le réseau sera en mesure de fournir davantage de débit dans certaines zones aux heures les plus pleines et d’éviter les interférences avec les autres systèmes.

Au niveau des capacités concernant spécifiquement Internet, les performances devraient se situer entre celles du câble et celles de la fibre optique, avec un temps de latence de 35 ms. Un terminal de la taille d’un ordinateur portable placé dans chaque foyer permettra de bénéficier facilement de ces services.

L’expression “mettre la pâtée” vient de la bataille de Patay où Jeanne D’Arc a battu à plate couture les Anglais

— @DailyGeekShow