13 958 personnes connectées

6 faits méconnus sur J. R. R. Tolkien, l’écrivain qui a marqué à jamais la littérature fantastique

6 faits méconnus sur J. R. R. Tolkien, l’écrivain qui a marqué à jamais la littérature fantastique

Auteur du Seigneur des Anneaux ou du Hobbit, John Ronald Reuel Tolkien est une personne restée discrète toute sa vie malgré le succès et la reconnaissance professionnelle. Découvrez les 6 faits méconnus que vous ne savez peut-être pas sur un écrivain exceptionnel !

 

SON EXPÉRIENCE MILITAIRE DURANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Si vous ne le saviez pas déjà, John Ronald Reuel Tolkien a participé activement à la Première Guerre mondiale, qui l’aurait particulièrement marqué et inspiré pour écrire ses livres. Si la publication des romans de Tolkien se fait à partir de 1935, le succès vient réellement avec la publication du Seigneur des Anneaux en 1954. Dans l’imaginaire collectif, il était donc possible que l’auteur se soit inspiré des horreurs de la Seconde Guerre mondiale.

Pourtant, Tolkien, engagé comme second lieutenant, a assisté à la violence de la bataille de la Somme notamment alors qu’il se trouvait en première ligne à l’âge de 24 ans. Cette guerre avait en plus vu l’apparition des nouvelles machines de guerre, toujours plus puissantes et créées avec l’aide de la science afin de faire le plus de dégâts possible.

Il n’est donc pas étonnant que dans son œuvre, la spiritualité et le pouvoir de la nature soient présentés sous un meilleur jour que les grandes machines destructrices. De cette expérience naîtra également son profond pacifisme, mettant toujours en avant des personnages à son image, ceux préférant la tranquillité de leurs livres aux grands combats épiques, ces derniers n’étant que de désastreuses nécessités.

LES ACCUSATIONS DE RACISME

L’œuvre de Tolkien a souvent été accusée de racisme, notamment à cause de son eurocentrisme. En effet, le « manque de diversité » en Terre du Milieu et l’opposition que l’on pourrait considérer manichéenne entre le blanc et le noir, l’ombre et la lumière, ne peuvent réellement s’appliquer à un autre livre que le Seigneur des Anneaux, sûrement l’écrit le plus symbolique de l’auteur. Cela s’explique d’abord par le fait que son œuvre est fortement inspirée de la littérature médiévale européenne, allant jusqu’à proposer sa propre traduction du récit Beowulf en 1936.

TOLKIEN ÉTAIT TOUTEFOIS FAROUCHEMENT OPPOSÉ AU RÉGIME NAZI

Le reste de son œuvre est en effet plus complexe et donne plus de nuance à certains peuples. Il est par exemple évoqué dans le Silmarillion que les orques seraient en réalité d’origine elfique. Par ailleurs, la récupération du Seigneur des Anneaux par de nombreux courants d’extrême droite, notamment en Allemagne et en Italie, n’a pas aidé à nuancer ses œuvres. Il existe cependant des traces, d’écrits ou de discours, qui montrent l’auteur de la saga de la Terre du Milieu sous un meilleur jour. Tolkien était en effet farouchement opposé au régime nazi, critiquant à plusieurs reprises l’antisémitisme d’Etat, mais aussi à l’Apartheid sud-africain, comme il l’a expliqué lors d’un discours en 1959.

 

LES BEATLES SOUHAITAIENT FAIRE UNE ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE DE L’ŒUVRE DE TOLKIEN

Si l’adaptation au cinéma est bien passée d’un point de vue financier et critique, cela aurait pu arriver bien différemment. En effet, avant les récents films, un long-métrage plutôt original avait vu le jour dans les années 70, et ce, de façon plutôt discrète.

Pourtant, une autre adaptation était prévue, et celle-ci ne serait pas passée inaperçue ! Lorsque Tolkien a vendu les droits des livres à United Artists pour la modique somme de 250 000 dollars, une broutille comparée aux millions qu’ont coûté le Seigneur des Anneaux au début des années 2000, de nombreuses personnes se sont intéressées au livre.

ILS AVAIENT APPROCHÉ STANLEY KUBRICK POUR LE RÉALISER

L’un des projets qui aurait le plus avancé était celui initié par les Beatles, qui avaient à l’époque un porte-monnaie bien rempli. Le groupe de rock britannique souhaitait en effet adapter le livre au cinéma avec les membres du groupe dans les rôles-titres, et avaient même approché Stanley Kubrick pour le réaliser.

Malheureusement, ce projet complètement fou ne verra jamais le jour, pour des raisons encore obscures. Si certains avancent l’idée que les fonds nécessaires n’avaient pas pu être obtenus ou que Tolkien en personne s’y était opposé. Il semble plus probable qu’un conflit d’égo soit tout simplement à l’origine de cet échec.

LA PHILOLOGIE

Le Cirth, un alphabet unique inventé par Tolkien

Tolkien a beau être connu aujourd’hui pour être l’auteur de la saga du Seigneur des Anneaux, il était avant tout philologue, spécialisé par l’étude des langues et leur influence sur la culture.

L’INVENTION DES LANGUES EST LA FONDATION

Enfant, il parlait couramment l’anglais, sa langue maternelle, mais aussi le latin, l’allemand et le français. Sa panoplie linguistique se complète plus tard avec l’apprentissage entre autres de finnois et d’anciennes langues nordiques.

Pour certains, la mythologie de la Terre du Milieu ne servait que de vaisseau aux langues qu’il avait créées puisque le linguiste avait imaginé différents langages ainsi que de nombreux dialectes pour les habitants de son monde imaginaire dont l’Elfique courant et celui de la noblesse, le Khuzdul, la langue des nains ou encore une langue parlée par les Ents, ces êtres imaginaires en forme d’arbre. Selon ses propres termes, « l’invention des langues est la fondation. Les histoires n’ont été imaginées que pour apporter un monde à ces langues plutôt que l’inverse. »

TOM BOMBADIL

Tom Bombadil est l’un des personnages les plus mystérieux de la Terre du Milieu. Cet homme barbu, habillé avec une veste bleue et des bottes jaunes, apparaît principalement dans les contes pour enfants de l’auteur, mais aussi dans le Seigneur des Anneaux. Il s’agit de l’un des personnages dont on sait le moins de choses, et même s’il apparaît dans les livres, sa présence a été coupée dans l’adaptation cinématographique, certainement parce qu’il a un impact très limité, mais aussi parce qu’il semble ne rien avoir à faire là.

 

SA PRÉSENCE A ÉTÉ COUPÉE DANS L’ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE

Cependant, l’auteur a toujours été particulièrement attaché à ce personnage qui représente en réalité tout ce que Tolkien apprécie chez un être humain : amoureux de la nature, profondément pacifique, il représente ce qu’il peut y avoir de plus calme, aussi bien dans la Terre du Milieu que sur notre planète. Tom Bombadil a d’ailleurs servi d’icône, présent à de nombreuses reprises sous forme de clin d’œil dans la culture hippie. Il semble cependant posséder un pouvoir très puissant dont on ignore tout puisqu’il a beau être craint, personne ne s’y est jamais réellement confronté. Si vous souhaitez en découvrir plus sur ce personnage, un recueil de poèmes a été publié sous le nom des Aventures de Tom Bombadil, il s’agit principalement de poèmes écrits dans la jeunesse de l’auteur.

TOLKIEN ET LES VOITURES

Illustration de Tolkien pour son livre Mr Bliss

Même si cela relève presque de l’anecdote, Tolkien a possédé assez tôt une voiture, mais était un bien piètre conducteur. Connu pour être un danger sur les routes, il ne se gênait pas pour heurter les voitures qui se trouvaient devant lui lorsqu’il était pris dans la circulation. Un jour, alors que deux pneus étaient crevés, il aurait réussi à rouler pendant plusieurs kilomètres avant de rentrer dans un mur.

TOLKIEN ÉTAIT UN PIÈTRE CONDUCTEUR

Ses talents de pilote l’auraient apparemment inspiré pour l’écriture d’une nouvelle pour enfant appelée Monsieur Merveille. Il finit cependant par abandonner sa voiture en partie à cause du rationnement de l’essence pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi peut-être à cause de son opposition aux routes construites à travers le pays qui selon lui défiguraient le paysage naturel de la Grande-Bretagne.

Et si vous êtes un fan de Tolkien, n’hésitez pas à tester vos connaissances sur son univers fascinant.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux